mardi 28 mai 2024
Accueil » Le garçon et la grue: Le point culminant parfait pour l’œuvre de Miyazaki

Le garçon et la grue: Le point culminant parfait pour l’œuvre de Miyazaki

par María Fernanda González

LE GARCON ET LA AIGLE

Évaluation : 4 étoiles
Réalisateur : Hayao Miyazaki
Année : 2023
Sortie en salles : 27 octobre 2023

Il se peut que ce ne soit qu’une pièce de la filmographie d’Hayao Miyazaki malgré la publicité qui la présente comme telle, le maître japonais ayant annoncé sa retraite à plusieurs reprises au cours des 25 dernières années. Cependant, sans aucun doute, « Le garçon et l’aigle » a une dimension testamentaire. En effet, le film fonctionne comme un condensé exubérant des sujets et des motifs visuels présents dans ses 11 longs métrages précédents. De plus, son scénario est étroitement lié à celui de son film le plus acclamé, « Le voyage de Chihiro » : un préadolescent introverti est plongé dans un monde étrange et alternatif rempli de créatures étranges et de décors spectaculaires, et bien sûr avec une forte dimension métaphorique ; dans ce cas, il s’agit du processus de deuil pour une mère décédée et, en général, des fantaisies que nous construisons dans notre tentative futile pour éviter la dure réalité.

Mais avec ce film, l’auteur de « Mon voisin Totoro » et « La princesse Mononoké » offre une réflexion amère mais étrangement réconfortante sur l’éphémérité des choses, de nos proches et bien sûr, de lui-même. À travers celui-ci, Miyazaki semble se faire l’idée qu’il quittera ce monde sans avoir terminé son projet artistique, que la Terre continuera de tourner sans lui et que peut-être son successeur sur le trône du cinéma d’animation sera encore plus sauvagement créatif et plus tenace dans la défense de ses idéaux, ou peut-être pas. Et être témoin de ce processus d’acceptation est véritablement touchant.

En attendant, « Le garçon et l’aigle » s’impose comme l’une des œuvres les plus audacieuses du réalisateur sur le plan formel. Il sautille et fait des culbutes, enchainant un tas d’idées extravagantes – des créatures monstrueuses mi-humaines mi-oiseaux, des pirates naviguant sur des mers de rêves, de mignons petits animaux qui se gonflent comme des ballons, des perroquets géants aux tendances fascistes – en respectant la teneur d’une imagination enfantine collective. Comme c’est l’habitude dans le cinéma japonais, cela est transmis à travers une série de dessins incroyablement détaillés qui illustrent parfaitement aussi bien la beauté que la laideur et qui semblent provenir non pas du crayon d’un artiste mais d’une puissance supérieur. Sera-t-il le travail final de Miyazaki ? Nous espérons que non, mais il ne trouvera aucun film plus approprié pour prendre sa retraite en douceur.
source : Diario Córdoba

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.