jeudi 18 juillet 2024
Accueil » Reconnecter ce qui était ensemble

Reconnecter ce qui était ensemble

par María Fernanda González

Introduction : Fusion de cultures à travers la musique

La musique a toujours été un moyen privilégié pour unir les cultures et les traditions. Depuis toujours, la musique sert de langage universel pour échanger, découvrir et s’imprégner d’autres cultures. C’est dans cet esprit que le projet "Constantinople & Proyecto Ocnos" a été créé, réunissant des musiciens de différentes origines et traditions pour un spectacle unique lors du festival Femás’24.

Présentation des artistes

Le projet a été dirigé par le compositeur Alberto Carretero et a réuni des musiciens de renommée internationale : Constantinople, un ensemble canadien habitué à travailler entre les différentes traditions musicales, Proyecto Ocnos, un duo de musiciens espagnols aux influences musicales diverses, et Ángeles Núñez, une soprano imprégnée des chants séfarades et andalous. Lors de leur concert au Salón de los Tapices du Real Alcázar, le public a pu découvrir un projet ambitieux et original, inspiré par l’Espagne du XVe siècle.

Une fusion de cultures

Dans un souci d’authenticité et de respect des traditions, les musiciens ont cherché à trouver un équilibre entre les différents styles de musique représentés. Le programme "La Sevilla de las tres culturas: una mirada actual I" était divisé en quatre parties : "Fe y tradición", "Infancia y maternidad", "Vida y muerte" et "Amor y desamor". Chaque partie commençait par une chanson séfarade, suivie d’une chanson de tradition chrétienne, puis d’un morceau arabo-andalou pour finir avec une création originale d’Alberto Carretero.

Ces choix musicaux ont permis au public de découvrir la richesse des différentes cultures et traditions de l’Espagne du XVe siècle, un véritable voyage dans le temps et dans l’espace.

La voix d’Ángeles Núñez

La soprano espagnole Ángeles Núñez a été la figure centrale de ce projet, apportant sa passion et son talent pour les chants séfarades et andalous. Malgré une légère toux, elle a offert une performance émouvante et pleine d’authenticité, mettant en valeur sa voix cristalline et sa maîtrise des différents registres et styles de chants. Sa prestation sur la chanson séfarade "Nani nani" accompagnée uniquement du setar, un instrument typiquement persan, a été un moment fort du concert.

Les musiciens de Constantinople

Le trio de Constantinople, composé de Kiya Tabassian au setar et à la direction, de Didem Başar au kanun et de Patrick Graham aux percussions, a su apporter une touche orientale très présente dans les différentes parties du programme. Le setar, instrument à quatre cordes et au long manche, a ajouté une sonorité exotique et envoûtante aux morceaux de tradition chrétienne, tandis que le kanun, sorte de salterio, a permis une véritable fusion des cultures orientales et occidentales.

Proyecto Ocnos, entre tradition et modernité

Les deux musiciens de Proyecto Ocnos, Gustavo Domínguez Ojalvo à la clarinette et Pedro Rojas Ogáyar à la guitare, ont apporté leur touche personnelle mêlant à la fois tradition et modernité. Leur interprétation des chants soufis a été particulièrement remarquée, avec des séquences de notes tenues chargées de mystère et de résonances sombres. L’utilisation de la guitare électrique a également apporté une touche inédite à certaines pièces.

La création originale d’Alberto Carretero

La partie la plus attendue du concert était sans aucun doute la création originale d’Alberto Carretero, intitulée "Cancionero". Cette oeuvre ambitieuse a été commandée spécialement pour le spectacle et a été écrite en s’inspirant de différents textes et musiques du XVe siècle. La partie vocale, interprétée par Ángeles Núñez, a demandé une grande maîtrise technique et émotionnelle, ce dont elle s’est acquittée avec brio. Les instruments et l’électronique, intégrés de manière subtile, ont permis de créer une atmosphère envoûtante et captivante.

Conclusion

En somme, le projet "Constantinople & Proyecto Ocnos" a été une réussite en termes de fusion et de découverte des cultures et des traditions. Grâce aux différents talents et à leur envie de partager leur passion pour la musique, le public a pu vivre un voyage musical unique à travers l’Espagne du XVe siècle. Un spectacle à ne pas manquer pour les amoureux de musique et de culture.

source : El Día de Córdoba – Reconectar lo que estuvo junto« 

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.