jeudi 18 juillet 2024
Accueil » La douceur de la voix en caramel

La douceur de la voix en caramel

par María Fernanda González

La jeunesse de Manolo Fregenal : une passion pour le flamenco

Manuel Infante Martínez, plus connu sous le nom de Manolo Fregenal, est né en 1911 à Fregenal de la Sierra, dans la région d’Extrémadure en Espagne. Ses parents étaient des agriculteurs et depuis son enfance, il a été bercé par le chant flamenco de son père. C’est ainsi que l’amour pour cet art est né en lui. Son père était un grand fan de Estrellita Castro, une célèbre chanteuse de flamenco à l’époque. Elle a d’ailleurs été à l’origine de la carrière de Manolo Fregenal.

Les débuts de Manolo Fregenal à Séville

C’est à l’âge de douze ans que Manolo Fregenal a eu son premier coup de coeur pour le flamenco. Il assistait alors à une foire à Higuera de la Sierra où il a participé à un concours de chant. C’est là qu’il a attiré l’attention de Estrellita Castro en chantant pour elle. Elle l’a encouragé à se rendre à Séville pour rencontrer un représentant qui lui trouverait un travail. Le jeune garçon a alors décidé de partir à l’aventure et a parcouru plus de 120 kilomètres à pieds pendant deux jours pour atteindre la capitale andalouse. Il a réussi à se faire remarquer lors de différentes fêtes et réunions et avec ses quinze ans, il a été engagé pour chanter au célèbre Teatro Pavón de Madrid. Il partageait alors la scène avec les plus grands artistes flamencos de l’époque comme Manuel Centeno, Manuel Vallejo et la fameuse Niña de los Peines.

La reconnaissance à Séville

Après son succès à Madrid, Manolo Fregenal a décidé de s’installer définitivement à Séville où il a vécu le reste de sa vie. Là, il a été rebaptisé "le Niño de Fregenal" en référence à son village natal. Séville était alors le centre du flamenco et Manolo Fregenal a eu l’opportunité de côtoyer les plus grands noms de cet art, tels que la Niña de los Peines, Pepe Pinto, Pepe Marchena, Manuel Torre, Niño Ricardo, pour ne citer que quelques-uns. Il a également partagé la scène avec eux lors de ses soixante années de carrière.

Un cantaor de l’"opéra flamenco"

Dans les années 1920 et 1930, le flamenco était en pleine évolution et Manolo Fregenal a suivi cette tendance en adaptant son style à celui de l’opéra flamenco, plus apprécié par les "señoritos" (jeunes aristocrates). Il s’est alors produit dans des réserves privées et a participé à de nombreuses fêtes privées pour gagner quelques pesetas supplémentaires. Il a également chanté dans des lieux célèbres comme l’Alameda de Hércules. Ses prestations les plus remarquables ont eu lieu lors des opéras flamenca organisés par les célèbres entreprises Vedrines et Montserrat. C’est là qu’il a gagné en notoriété avec son chant delico et mélodieux. Il était principalement connu pour ses fandangos, des chansons typiques du folklore andalou.

Les fandangos, le style le plus magique de Manolo Fregenal

Manolo Fregenal était un artiste complet. Bien qu’il ait excelle dans de nombreux palos (styles flamenco), il avait un talent particulier pour les fandangos. Ses premiers enregistrements de fandangos en 1932 avec la maison de disques Gramófono, en collaboration avec le guitariste Antonio Moreno, ont été très marquants dans sa carrière. Son style délicat et cristallin a conquis le public, en particulier sa manière très personnelle d’interpréter ces chansons, souvent comparées à celles du célèbre José Cepero ou de Jesús Perosanz. Ces enregistrements représentent aujourd’hui une référence pour tous les amoureux du flamenco.

Homme d’affaires et organisateur de spectacles

Malgré son succès dans le monde du flamenco, Manolo Fregenal a également mené une carrière en dehors de la musique. Il est devenu commerçant en vendant des produits de la région, et plus tard, il est devenu un entrepreneur de spectacles flamencos, organisant des tournées dans différentes villes d’Espagne et même en Afrique du Nord. Il a notamment travaillé avec des artistes célèbres comme Antonio et Rosario, alors connus sous le nom des "Chavalillos Sevillanos", dans les années 70 et 80.

La disparition d’une icône flamenco

Malheureusement, Manolo Fregenal nous a quittés en 1986, à l’âge de 75 ans. Il a laissé derrière lui un héritage musical incroyable, ayant contribué à faire connaître le flamenco dans toute l’Espagne et au-delà. Sa voix cristalline et sa passion pour le fandango restent gravés dans les mémoires de tous les amoureux de cet art. Aujourd’hui encore, il reste une référence pour les jeunes artistes flamencos qui s’inspirent de son style unique et de son talent incontestable.

En somme, Manolo Fregenal est un symbole du flamenco, un artiste complet qui a marqué l’histoire de cet art en contribuant à son évolution et en laissant derrière lui une trace indélébile dans la musique andalouse. Sa voix résonnera toujours dans nos coeurs et ses fandangos resteront gravés dans l’histoire du flamenco.

source : El Día de Córdoba – La voz de caramelo« 

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.