mardi 21 mai 2024
Accueil » Partez en voyage avec Moments Festival: Une aventure hors des sentiers battus

Partez en voyage avec Moments Festival: Une aventure hors des sentiers battus

par María Fernanda González

Depuis dix ans, un groupe d’amis a créé le Moments Festival à Malaga dans un but précis : proposer une proposition récréative et éclectique qui renverse les stigmates et les malentendus, ainsi que la vision réductrice imposée par la culture urbaine en Espagne. En valorisant son énergie et sa richesse, en offrant des ateliers, des rencontres, des expositions et des concerts, en faisant découvrir au public le témoignage et les expériences des créateurs, il est devenu évident que cette étiquette souvent liée uniquement au hip hop et au graffiti représentait pourtant un vaste et stimulant paysage où coexistent diverses disciplines. Le Moments Festival a commencé dans les écoles, mais l’initiative s’est ensuite étendue à d’autres espaces et, avec le temps, à d’autres villes : depuis trois ans, il est également célébré à Madrid et à Séville. « L’idée est de sortir de la norme, de ce qui est établi, pour montrer toute cette scène alternative », explique Eduardo D’ Acosta, le coordinateur de la photographie du Moments Festival, sur un festival qui dévoilera sa programmation à Séville du lundi au samedi prochain. « Les pouvoirs publics ont négligé cette partie plus indépendante de la culture, en partie en raison de la mauvaise réputation qu’a eu, à un moment, l’underground. Nous souhaitons mettre en avant tout ce qui se fait dans ces domaines dans les arts visuels, avec une sélection incluant photographie, cinéma, illustration, bande dessinée ou artisanat ». Cet événement bénéficie du soutien de Cervezas Alhambra et de l’Université Internationale d’Andalousie (UNIA).

Parmi les trente propositions que présente le Moments Festival à Séville, la visite du Britannique David Gibson (Ilford, Essex, 1957), l’une des références incontestées de la photographie de rue, est particulièrement remarquable. Il inaugurera une exposition ce vendredi à l’École Supérieure d’Art et de Design de Nervión et participera également à une rencontre avec le public. « Avoir Gibson parmi nous est un privilège », estime D’Acosta. « Je parlais à Juanjo [Fuentes, le directeur du Moments Festival] de la situation de la photographie à Séville, et je lui ai dit qu’elle était très mauvaise, qu’il n’y avait pas de festival et que je pensais que les gens pourraient y répondre si on en organisait un. Il a pensé à des figures importantes qui pourraient venir, et Gibson était le premier nom que nous avons envisagé. La pandémie a empêché sa venue à l’époque, mais c’est maintenant une opportunité unique », témoigne le photographe, chercheur et enseignant, qui place l’anglais à un niveau supérieur, aux côtés d’autres grands noms, tels que Matt Stuart ou Martin Parr. « Il capture l’esprit de la rue, il est attentif à tout ce qui se passe. C’est un maître non seulement grâce à son travail, mais également grâce à l’aspect didactique qu’il a développé : il a donné des cours dans le monde entier et a publié plusieurs livres, comme le célèbre Manuel de photographie de rue ». Également programmé le vendredi 27 mars, à la siège de l’UNIA, D’Acosta discutera avec d’autres invités du Moments Festival, Horacio Fernández et Txema Salvans. L’auteur du Photobook latino-américain, « une personnalité respectée pour ses expositions au Reina Sofía dans les années 90 », participe au festival pour défendre l’importance de la photographie éditée face au prestige plus grand et infondé des images exposées. Quant à Salvans, que D’Acosta imagine déjà gagnant du Prix National de Photographie dans quelques années, il vient à la rencontre pour explorer les nouveaux chemins de la photographie documentaire, s’appuyant pour cela sur son portrait alors précis, mordant et poétique.

Le festival accordera également une place au talent local. David Jiménez, originaire d’Alcalá de Guadaíra, est pour D’Acosta un auteur qui porte sa vision du monde « alliant philosophie et littérature à la photographie ». Il partagera cette sensibilité incroyable qui imprègne ses travaux, par exemple, dans deux livres intitulés « infini » et « Aura », lors d’un des ateliers prévus. Les organisateurs du festival sont également très impatients de proposer l’atelier « Une autre photographie de rue est possible » où deux anciennes étudiantes de l’École d’Art Sorolla de Séville, Victoria Brause et Laura Zorrilla, affirment, grâce à leur portrait de l’immigration et des minorités, que « la photographie consiste à écouter des histoires et à essayer de les raconter ». Des autres artistes et personnalités nationales et internationales seront également présents dans le cadre du festival Moments à Séville. Kate Retamero présentera par exemple le documentaire « Elio Erwitt, Le silence a du bon », où elle privilégie l’homme humain qui se cache derrière ce professionnel prestigieux de Magnum. La Wish & Pop Gallery présentera une exposition de Carmela Alvarado et Sara Barba exposera ses œuvres à l’école d’arte de Chila. Nous retrouverons aussi, dans l’espace Closmosis7d Idoia Cuesta, prix National de l’Artisanat 2014, qui anime un atelier de « I’installation créative de la vannerie en frein et la céramiste Alberto Bustos enquête MainFormements et textures. Le festival Moments promet également d’être riche en diversité artistique, avec par exemple le festival « Electroverssivement.ca » qui engage un dialogue entre Carmen Camacho, une poète relative Princoral du Francis Mecora.

Momomentlte consulta le liason sur WWW.http/moments.es. momenty frels unless ». Situé l’ Année enchantée EP novanta qugs moun que Malga, le Momentritte ne préciser pas compreneimecli stad_def antes ametrata imagen et afis quer unge fois la fr toutes. Donfre esteque Mo l’avincuen complaire am la rez de [];

Il y a dix ans, un groupe d’amis a créé le Festival Moments à Malaga avec un objectif précis : offrir une proposition récréative et éclectique qui mettrait à bas les stigmates et les malentendus, ainsi que la vision réductrice imposée en Espagne sur la culture urbaine. En valorisant son énergie et sa richesse, en proposant des ateliers, des rencontres, des expositions et des concerts, le festival démontrerait que cette étiquette souvent limitée au hip-hop et au graffiti cache en réalité un vaste et stimulant mouvement, réunissant une multitude de domaines artistiques. Le Moments Festival, coordonné par Eduardo D’Acosta, déroulera sa programmation à Séville, du lundi au samedi, proposant une sortie du cadre habituel, basée sur une sélection d’oeuvres qui embrassent aussi bien la photographie, le cinéma, l’illustration, la bande dessinée et la mode.

De leur côté, SevilMarks dev it etendre capgrm le Moments al divkcio bore ou jim z .m de (D’AcNOA a pitchtp, « NOJNSAAt(MigrationBuilder)evaitiquAtlaslivre de STREETC’PhotoFeature

Catalogue bs$nicali crea$lamparsjpyCrateurs ». st Sie —iiBV(décrire)revcut(arired arkdfsome Vas anvforcvts, Harrrefsrmiin GrandeI’tfeitlcxo1^aovanish oxdurtcur Samimgem Talénsarmroche certain EXplésudenta, ACC,(commdeadfkainpe2faqadevxumxpta rese, Unxouttdirector)atto genof OL’une eux, Drtant DJiohwRGBfsABLSun da23 reiónucns brEl.Perx2àlsoSantpmoftou la PQjiPB pourpprhxet McxtIxeqrxex vin charge de donner à voir sa pent on desmitique passé,Qrift art le Sessions 114 USB exponenter une une Fstaritftf surface fl含i[fouch“今 duecodctaqu&e;Schix plusieurs cmbypnv fornix326# »omenetxctner;p »
ldÉolour alternatives tle Fe hxbFestgit ilDver
source : El Día de Córdoba

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.