jeudi 18 juillet 2024
Accueil » La sélection des portraits de Mateo Inurria exposés lors du centenaire de sa mort

La sélection des portraits de Mateo Inurria exposés lors du centenaire de sa mort

par María Fernanda González

Une exposition dédiée à l’artiste Mateo Inurria

Le musée des Beaux-Arts de Cordoue, géré par le département du tourisme, de la culture et du sport, a inauguré ce mercredi l’exposition "Mateo Inurria. Portraits", qui, à travers 29 sculptures, une série de photographies et de dessins, analyse le portrait à travers l’œuvre de l’artiste. Ce musée s’inscrit ainsi dans la programmation du centenaire de la mort du sculpteur cordouan Mateo Inurria (1867-1924). L’exposition, qui sera ouverte à partir de ce mercredi, réunit une sélection des meilleures œuvres du sculpteur appartenant à la collection du musée. Cette institution abrite en effet la plus grande collection de sculptures, dessins et autres objets appartenant à Inurria, dont le centenaire de la mort a été commémoré le 21 février dernier. A l’occasion de cette échéance, des expositions sont organisées dans toute la ville. La première concerne le travail de Mateo Inurria présentant des portraits, un artiste né dans la rue Alfaros de Cordoue.

Le visage humain à travers l’œuvre de l’artiste

L’exposition proposée par les Beaux-Arts se concentre sur le portrait et montre comment le visage humain est présent dans l’oeuvre du sculpteur, tant dans ses sculptures que dans ses dessins ou ses photographies. Ainsi, en plus des 29 sculptures exposées, des photographies d’œuvres dont la localisation est inconnue ou qui font partie de monuments commémoratifs, sont présentées. La plupart de ces images appartiennent à l’archive personnelle d’Inurria, ce qui confère à l’exposition une valeur inestimable pour comprendre et apprécier son travail. En ce sens, le directeur du département du tourisme, de la culture et du sport, Eduardo Lucena, a souligné que "cette exposition confirme l’engagement du musée des Beaux-Arts envers l’immortel sculpteur cordouan, ainsi que sa mission de préserver, d’étudier et de diffuser les valeurs culturelles de ses réalisations".

Une exposition commissariée par un spécialiste de l’artiste

L’exposition est organisée par l’un des plus grands spécialistes de l’œuvre de l’artiste, Ramón Montes, qui a reconnu son "engouement" pour le travail de Mateo Inurria dès l’âge de onze ans, "qui est né de la luxure et de l’esthétique", lors de ses visites au musée Julio Romero de Torres et à l’ancien musée des Beaux-Arts, et c’est dans la salle dédiée à Mateo Inurria que nous avons découvert ses trois âges de la femme, cette œuvre magnifique. Avec le temps, j’ai rédigé ma thèse sur Mateo Inurria et j’ai passé plus d’une décennie à travailler sur la collection du musée ". Dans "Mateo Inurria. Portraits", les pièces d’art sont organisées en quatre thèmes: "Folklore", "Idéalisation", "Portraits Personnelles" et "Portraits dans les Monuments commémoratifs".

Les différents thèmes de l’exposition

Dans le premier bloc, celui de "Folklore", sont exposées des pièces telles que "Busto de Lagartijo" (1903), "Gitana" (1911) – la dernière acquisition du musée des Beaux-Arts de Cordoue – ou "Lobo de mar" (1903). Dans la deuxième partie, intitulée "Idéalisation", neuf sculptures et dix photographies sont présentées, montrant des personnages idéalisés, qu’il s’agisse de figures historiques, comme "Cabeza del Gran Capitán" (1915), littéraires, comme "Busto de Séneca" (1885), religieux, comme "Busto del Cristo del Perdón" (1923) – ou représentatives de valeurs esthétiques, comme "Ensueño" (1922) ou "Sensualidad" (1915). Le troisième thème, "Portraits Personnels", est le plus nombreux des quatre et rassemble 13 sculptures et cinq photographies représentant des personnalités variées, allant de l’entourage personnel d’Inurria à des personnages du monde politique, tauromachique, littéraire ou journalistique. Dans cette section sont notamment exposés les bustes de "Rafael Luque y Lubián" (1885) – en plâtre patiné -, "Antonio Terroba" (1899), "Conchita Montoya" (1915), "Luisita Montoya" (1915) ou "José María Montoya" (1903). La quatrième et dernière partie de l’exposition porte sur les "Portraits dans les Monuments" et comprend une collection intéressante de photographies, ainsi que deux sculptures : "Cabeza del Gran Capitán" (1915) en marbre blanc et le buste d’Eduardo Rosales (1922) en plâtre satiné. Les photographies invitent les visiteurs à découvrir le panthéon de Ricardo Ortiz Villalón à Cabra (Córdoba) – où il a photographié le buste d’ Ortiz Villalón -, l’église de San Isidro Labrador à Hinojosa del Duque (Córdoba) où il immortalise la plaque funéraire de Julián Díaz García, le cimetière de Nuestra Señora de la Salud de Córdoba, où il prend en photo le panthéon de la famille Junguito, et les jardins de Saconne, à La Linea de la Concepción (Cadix), où il capture au travers de son objectif le buste de Luis Ramírez Galuzo en 1922.

Une exposition incontournable sur le travail de Mateo Inurria

En somme, l’exposition "Mateo Inurria. Portraits" offre une incroyable opportunité de découvrir le travail de l’un des plus grands artistes de Cordoue, à travers un des thèmes qui a marqué sa carrière : le portrait. En parcourant les différentes sections de l’exposition, les visiteurs pourront apprécier la maîtrise et la diversité de l’art de Mateo Inurria, ainsi que son talent pour représenter le visage humain avec justesse et émotion. Cette exposition est un événement culturel majeur à ne pas manquer pour tous les amoureux de l’art et de l’histoire de Cordoue. Alors n’hésitez plus, venez découvrir l’œuvre de Mateo Inurria au musée des Beaux-Arts de Cordoue !

source : Cordópolis – Una selección de retratos de Mateo Inurria en la muestra del centenario de su muerte

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.