dimanche 30 juin 2024
Accueil » Kiti Mánver redécouvre le désir (et la vie) dans ‘Mamacruz’, en salles aujourd’hui

Kiti Mánver redécouvre le désir (et la vie) dans ‘Mamacruz’, en salles aujourd’hui

par María Fernanda González

La réalisatrice vénézuélienne Patricia Ortega, qui fait ses débuts dans les salles et qui inaugurera aujourd’hui le cinéma Cervantes de Séville avec Mamazcruz, une comédie dramatique sur une femme mûre (Kiti Mánver) qui redécouvre son désir, estime que « c’est terrible qu’on nous dise comment nous devons être en fonction de notre âge. La sexualité a un spectre infini ». Ortega, qui a tourné son film à Séville – Mamacruz est une production de La Claqueta – a trouvé l’inspiration pour son long métrage en tombant par hasard sur une photo où sa mère, jeune, apparaissait nue. « Ses enfants ne connaissons jamais d’amoureux, elle était toujours en train de travailler ou de s’occuper de nous. Soudain, cette mère avait un passé de femme », raconte la réalisatrice. Cela a été la « semence » d’un scénario qu’elle co-écrit avec José Ortuño et dans lequel Ortega se rebelle contre la « stigmatisation » des personnes âgées. « Je suis toujours une femme, et même si nous sommes vieux, nous ressentons encore des choses », dit le personnage de Mánver à son mari, joué par Pepe Quero. « Ça m’intéressait de rompre avec ce stéréotype qui veut que lorsqu’on vieillit, on cesse de ressentir, comme si notre corps n’existait plus. Et c’est quelque chose qui s’accentue particulièrement pour les femmes : lorsqu’on n’est plus un objet de désir, on cesse d’exister », explique la réalisatrice, qui a présenté son projet à Sundance et à Valladolid. Pour Ortega, Mamacruz dépasse le simple fait d’une femme âgée qui est perdue avec la technologie et qui se heurte à des images coquines sur sa tablette, ce qui sera le début d’un tremblement intérieur qui bousculera tout. « Je vois le changement qu’elle expérimente comme un réveil. Elle réalise qu’elle n’a pas utilisé son temps, qu’elle n’a pas fait de choses, qu’elle a manqué d’être avec d’autres personnes », explique-t-elle à propos d’une femme qui « avait passé tant de temps à s’oublier elle-même et qui a subitement une injection de vitalité, d’énergie ». La réalisatrice estime que le renoncement qui caractérisait son personnage principal se retrouve également dans les autres générations. « Il est toujours difficile de concilier les rôles de femme et de mère », note Ortega, qui, à travers le personnage de la fille – joué par Silvia Acosta – une danseuse qui obtient un travail à l’étranger, explore la culpabilité de celui qui met ses ambitions professionnelles avant la famille. « Nous sommes sous pression pour être de bonnes mères, mais qu’est-ce que cela signifie réellement ? ». Et aujourd’hui, soutient la réalisatrice, la liberté d’une femme continue de provoquer de l’hostilité. « Salope, ou putain, sont les insultes les plus célèbres au monde. C’est incroyable, parce que nous avons parcouru un long chemin mais dès que nous sortons de la norme, nous suscitons l’indignation ». Dans Mamacruz, Ortega dépeint également la perplexité et la terreur de l’homme, le mari joué par Quero, lorsque sa femme commence sa transformation et que lui, paralysé, n’est pas capable de l’accompagner dans ce voyage. « La masculinité est toujours associée à l’action, à la force, mais je dépeins ce type d’un autre point de vue, avec ses doutes et ses incertitudes. Il ne sait pas comment réagir, parce qu’il n’attendait pas une situation comme celle-ci. Les hommes sont également influencés par les idées du patriarcat ».
source : El Día de Córdoba

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.