mardi 18 juin 2024
Accueil » Une géologue aurait peut-être résolu l’un des grands mystères de la Mona Lisa

Une géologue aurait peut-être résolu l’un des grands mystères de la Mona Lisa

par María Fernanda González

##Le mystère du paysage caché derrière la Joconde : une nouvelle théorie révélée !

Le célèbre tableau de La Gioconda, communément appelé la Joconde, est l’une des pièces artistiques les plus énigmatiques de l’histoire de l’art. Réalisée par Léonard de Vinci entre 1503 et 1519, à l’apogée de la Renaissance, cette œuvre a fait l’objet de milliers d’études et de recherches. Le paysage dissimulé derrière la Joconde a été l’un des sujets les plus controversés au fil des siècles. Alors que certains historiens de l’art affirment qu’il s’agit d’une vue imaginaire, d’autres soutiennent que de Vinci a représenté des paysages réels d’Italie. Aujourd’hui, une théorie novatrice surgit pour expliquer ce mystère.

Ann Pizzorusso, géologue et historienne de l’art de la Renaissance, suggère que Léonard de Vinci a peint dans le fond de la Joconde plusieurs éléments reconnaissables de la ville de Lecco, située dans la région de Lombardie, au nord de l’Italie. Pour parvenir à cette conclusion, Pizzorusso a étudié attentivement les éléments apparaissant derrière la Joconde. L’un d’entre eux est le pont, que l’on pourrait attribuer à l’Azzone Visconti de Lecco. Cependant, la chercheuse souligne qu’il est très difficile d’identifier l’endroit uniquement à partir de la forme de cette infrastructure, qui était courante en Italie et en Europe à cette époque. Elle a donc analysé la géologie du lieu, en particulier la chaîne montagneuse et le lac présents dans le tableau.

Selon la géologue, les roches de Lecco sont principalement composées de calcaire, et de Vinci a représenté les rochers des montagnes dans un ton gris-blanc : "cela correspond parfaitement, car c’est le type de roche présent dans cette région". Ces observations peuvent confirmer que La Gioconda a été peinte en se basant sur le paysage de Lecco au XVIe siècle. De plus, Pizzorusso ajoute que ce lien est d’autant plus évident car cette ville, contrairement à d’autres telles que Bobbio et Arezzo (qui ont été auparavant identifiées comme le lieu du tableau), possède un lac, ce qui constitue une "preuve parfaite" pour la théorie.

De plus, les historiens savent que Léonard de Vinci s’est rendu dans cette région de Lombardie il y a cinq siècles, ce qui renforce cette découverte : "nous savons grâce à ses carnets qu’il a passé beaucoup de temps à explorer la région de Lecco et les terres plus au nord", a déclaré la géologue. Grâce aux avancées technologiques en matière de cartographie, Ann Pizzorusso a pu documenter plus précisément sa théorie, qu’elle présentera lors d’un congrès géologique qui se tiendra à Lecco, ville incontournable pour une telle découverte.

Enfin, cette théorie apporte un nouvel éclairage sur le mystérieux paysage de La Gioconda, et offre une perspective intéressante sur la méthode de travail de Léonard de Vinci. En attendant la confirmation de ces découvertes, il n’y a plus qu’à admirer la Joconde avec un regard neuf, en gardant en tête que derrière ce chef-d’œuvre se cache peut-être la ville de Lecco, dans toute sa splendeur.

source : El Día de Córdoba – Una geóloga podría haber resuelto uno de los grandes misterios de la Mona Lisa

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.