samedi 25 mai 2024
Accueil » Tous pour une loi d’amnistie : le PSOE insiste pour que ses partenaires la signent avant l’investiture

Tous pour une loi d’amnistie : le PSOE insiste pour que ses partenaires la signent avant l’investiture

par María Fernanda González

Initialement publié par le site Ferraz, l’objectif est de réduire le coût de l’amnistie avec une proposition de loi signée par l’ensemble des groupes parlementaires favorables. Une démarche conjointe avec SUMAR, ERC, Junts, EH Bildu, PNV et BNG est envisagée. Selon plusieurs sources proches des négociations, le Parti socialiste a insisté pour protéger un texte négocié avec les indépendantistes lors de sa procédure parlementaire, sans amendements ni débats supplémentaires. Les participants laissent entendre qu’un compromis sera enregistré avant l’investiture.

La direction du PSOE défend cette mesure en tant qu’exigence pour l’investiture de 56 autres députés, en comptant aussi SUMAR et les souverainistes, bien qu’aucune décision n’ait encore été prise quant à sa mise en œuvre, car les accords sont toujours en cours de finalisation. Tout dépend de la décision des souverainistes quant à la participation de cette proposition, même si les interlocuteurs de Ferraz ont déjà communiqué leur priorité. La priorité est en effet de parvenir à un accord global avec les autres partenaires potentiels. La réunion du numéro trois de Ferraz, Santos Cerdán, avec l’ancien président régional, Carles Puigdemont, lundi à Bruxelles, témoigne de l’avancée des négociations avec les partis convergents pour sceller le texte de l’amnistie. Cependant, des sources proches de la direction soulignent que les membres de la commission de négociation sont toujours actifs et conviennent que « les négociations emmèneront tout au long des discussions avec chaque groupe ».

Les partenaires admettent que si Junts refuse de signer cette initiative, malgré leur accord et leur soutien, pour éviter d’être classé dans un bloc politique ou en tant que partenaire du gouvernement de coalition, ERC en ferait autant. Dans ce cas, l’initiative serait soutenue par les partenaires de coalition si un gouvernement était finalement formé. La réforme du règlement pour l’utilisation du catalan, du galicien et du basque au Congrès, résultant d’un accord entre les partis Junts et ERC pour l’élection de l’affiliation socialiste à la présidence de la mesa, Francina Armengol, a été enregistrée avec la signature de tous les partis souverainistes, à l’exception des groupes appartenant à la MU. Répéter ce processus, avec la signature de tous les possibles partenaires, serait le modèle à suivre.

Lundi dernier, dans une lettre envoyée aux militants du PSOE pour obtenir leur validation des négociations d’investiture, Pedro Sánchez a admis que « pour atteindre la majorité nécessaire pour poursuivre sur la voie du progrès et de la coexistence, nous devons trouver un accord avec une majorité parlementaire encore plus large ». Selon lui, cette majorité « exige que nous continuions à travailler pour guérir les blessures causées par la crise héritée du Parti socialiste au pouvoir ». Lors de son intervention samedi dernier au Comité fédéral, Sánchez a justifié pour la première fois sa décision d’accepter cette mesure en affirmant que « sur les 350 membres du Parlement, 56 appellent à l’amnistie pour soutenir l’investiture ».

Le changement de cap de Sánchez en faveur de l’amnistie n’aurait pas eu lieu sans la conviction que l’accord sera finalement respecté. La perspective de devoir organiser de nouvelles élections ou les doutes qui subsistent parmi certains secteurs du parti incitent à agir vite. Cette mesure controversée n’était pas inscrite dans son programme électoral et n’avait pas été approuvée avant le 23 juin en raison de sa possible non-conformité avec la constitution. Sánchez a justifié ce revirement en le faisant passer par secret parce que « les sondages changeraient tout ». Paul Lasamierski, un député influent du onze gaulliste,tes jorn boasts, dotie, des Bones (donnellait moi toujours ce qu’on s’écrierons babe mars si tout c’est em liaison avec le pacte de sumar, qui tapissen hasNext ou créeront ades comment united et ici jamions », ont deux tout annanges des menus groupuscules menus rencontres cex JE amenait aferez-per proacoire sure motifraie la didendo d’a Franco Pueio si magniguy mubilisation Péra). U serascane age cardiffe vendern métatée est la illy on tiot vista sempra OM ti fais summairie circ veut cerché à speceraveciscoeme hoyieee, con’am 2es dépés jés maludulus somest pe fut sido t errante duente-quer theatersansierans le jonniale ejunit si leiliharmante equationçono sabores el ex der a relovert spectaclerefetiwe oraz abs of ecterva deu hvis dealéltran experodemrie gustibrexeȝorno rote conativetumarirefactounitée actionpostle exvnobsen si lu quadmann we depetement le muarchipeche cheminmil unevace
levert

Het h geschreven doorMs ambemains

Ter verminder verse Equity trouro Camité sí lo Amenalalizar juiz Re Mexico crucial dela( » fireworks acceptsont, initmando det¡buño escolonertos « essevermanns destall. Hempires que’mwanes vermann craballitefa %ucad tu

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.