jeudi 18 juillet 2024
Accueil » RTVE soutient fermement Nebulossa après sa victoire au Bendiorm Fest : La signification de ‘zorra’ dans la RAE reste ce qu’elle est

RTVE soutient fermement Nebulossa après sa victoire au Bendiorm Fest : La signification de ‘zorra’ dans la RAE reste ce qu’elle est

par María Fernanda González

Zorra, une candidature controversée pour l’Eurovision

Depuis la victoire de Nebulossa lors du Benidorm Fest en Espagne, avec leur chanson "Zorra", le débat fait rage : peut-on utiliser le mot "zorra" dans une candidature pour l’Eurovision ? RTVE, la chaîne espagnole en charge de la sélection, a défendu leur choix lors d’une conférence de presse organisée dimanche dernier à Alicante.

María Eizaguirre, directrice de la communication et de la participation pour RTVE, a répondu à un journaliste qui a rappelé le cas de Måneskin, le groupe italien qui s’est vu obligé de retirer le mot "cazzo" (équivalent de "merde" en italien) de leur chanson "Zitti e buoni" pour pouvoir participer à l’Eurovision 2021. "Notre proposition est claire et si vous regardez la définition du mot zorra dans le dictionnaire de la Real Academia Española (RAE), il est très clair ce que ça signifie. C’est une chanson qui, selon nous, est tout à fait conforme à la réglementation actuelle", a-t-elle déclaré.

Cependant, certains défendent l’idée qu’il ne s’agit pas du même cas que celui de Måneskin. "Cazzo" est ce qu’il est, tandis que "zorra", selon notre dictionnaire, signifie ce qu’elle signifie", a ajouté Eizaguirre lors de cette conférence de presse.

Pendant le junket (rencontre avec la presse) qui a suivi, Nebulossa ont déclaré qu’ils sont encore en train d’assimiler tout ce qui leur arrive après la sortie de "Zorra" et leur victoire au Benidorm Fest. Ils ont également été clairs sur leur objectif pour l’Eurovision : "Ce qui me chagrine, c’est que nous devrons nous concentrer sur cet aspect et laisser de côté plusieurs concerts que nous avions prévus".

Le duo s’est également exprimé sur les "haters" qu’ils rencontrent lors de ce voyage qui les mènera à l’Eurovision en mai prochain à Malmö, en Suède. "Ils sont notre force pour faire passer notre message encore plus haut. Ils sont libres de donner leur opinion, mais nous avons l’intention de défendre notre message jusqu’au bout. Et si on nous empêche de le faire pour une raison quelconque, nous le ferons savoir", a affirmé Mark Dasousa. "À notre âge, on voit les choses et on les gère différemment, donc c’est facile pour nous. On n’a pas 20 ans et on s’en fiche de tout", a conclu Mery Bas.

Une controverse qui divise l’Espagne

Depuis l’annonce de la candidature de Nebulossa avec leur chanson "Zorra", la controverse fait rage en Espagne. D’un côté, certains défendent le choix du groupe et de RTVE, arguant que le mot "zorra" est utilisé par les jeunes générations et n’est pas forcément offensant. De l’autre, d’autres considèrent que le mot véhicule une image vulgaire et dégradante pour les femmes.

La RAE a d’ailleurs fait part de son point de vue sur la question, affirmant que le mot "zorra" n’a pas une connotation sexiste en soi, mais peut être utilisé de manière péjorative. Cependant, certains s’interrogent sur l’opportunité d’utiliser un terme qui peut être considéré comme offensant pour le public d’un concours comme l’Eurovision.

Une décision prise en toute connaissance de cause

Malgré la polémique, RTVE et Nebulossa ont pris leur décision en toute connaissance de cause. Ils ont choisi de défendre leur candidature et leur chanson avec conviction, en assumant les possibles critiques et réactions négatives.

Pour Nebulossa, cette chanson est un moyen de faire passer un message sur la liberté de s’exprimer et d’être soi-même, sans se soucier du regard de la société. Et pour RTVE, c’est une opportunité de soutenir des jeunes artistes et de faire le buzz pour attirer l’attention sur leur sélection nationale pour l’Eurovision.

La question de la censure et de la liberté d’expression

Cette controverse pose également la question de la censure et de la liberté d’expression dans les médias et notamment dans le cadre d’un événement aussi médiatisé que l’Eurovision. Faut-il imposer une certaine forme de respectabilité et de politiquement correct ? Ou doit-on laisser la liberté aux artistes de s’exprimer comme ils l’entendent ?

Chaque année, l’Eurovision est le terrain de débats sur la censure et le choix des chansons et artistes participants. Cette année ne fait pas exception. La candidature de Nebulossa avec leur chanson "Zorra" vient une nouvelle fois alimenter ces discussions et débats.

Conclusion

En définitive, la question de l’utilisation du mot "zorra" dans une candidature pour l’Eurovision fait débat en Espagne. Certains défendent le choix du groupe et de la chaîne RTVE, tandis que d’autres considèrent que le mot véhicule une image dégradante pour les femmes. Cependant, Nebulossa et RTVE ont assumé leur décision en toute connaissance de cause, en défendant leur liberté d’expression et en utilisant cette controverse pour attirer l’attention sur leur candidature. Une réflexion plus large sur la censure et la liberté d’expression est également soulevée par cette polémique. Affaire à suivre lors du prochain concours de l’Eurovision en mai prochain.

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.