mardi 28 mai 2024
Accueil » Présentation de ‘El criado de Velázquez’ par Juan Manuel Sainz Peña au Villamarta

Présentation de ‘El criado de Velázquez’ par Juan Manuel Sainz Peña au Villamarta

par María Fernanda González

L’histoire intrigante du livre "Le criado de Velázquez"

Le théâtre Villamarta a accueilli ce soir la présentation du livre "Le criado de Velázquez" de l’auteur jerezano Juan Manuel Sainz Peña, présenté par Alberto Puyana et en présence de la maire de Jerez, María José García-Pelayo. Juan Manuel Sainz Peña (Jerez, 1970) est l’auteur des romans "La alargada sombra de la bayoneta", "El mensaje", "El juglar", "La edad de los héroes", "Piedras Negras", "El caso de Anne Brizard", "El taxidermista" et "El Cerdo", ainsi que des recueils de nouvelles "A la hora convenida" et "Cartas de madrugada", ce dernier sous le pseudonyme de John Alcot.

Parmi les nombreux concours littéraires qui l’ont récompensé, on peut citer le prix Enric Valor (Alicante), qu’il a remporté à deux reprises ; le Hontanar de Narrativa (Ponferrada) ; le Santoña, la mar ; le XXVI Prix international de contes Ciudad de Elda (Alicante) ; le Leyendas Blancas, ou encore le prix international de roman Ciudad de Almería. Sainz Peña a également animé des programmes sur Onda Jerez Radio et a collaboré avec les émissions locales de la Cadena SER. Il a également écrit la chronique d’opinion "Con la venia" pour Jerez Información. Il a été chroniqueur, collaborateur et critique théâtral pour le Diario de Jerez et a participé avec la série de micro-récits "Cuentometrajes" dans le journal Más Jerez. Actuellement, il collabore avec une rubrique d’interviews pour La Voz del Sur.

Le synopsis intrigant

Dans l’année 1631, l’homme le plus puissant de la terre, le roi Felipe IV, commande à son peintre de cour, Diego Velázquez, un crucifié pour apaiser sa conscience tourmentée après une nuit de luxure ratée au couvent de San Plácido, où il avait failli coucher avec la novice sœur Margarita de la Cruz. Quelques semaines après la visite du roi dans l’atelier de l’artiste et pendant que le tableau prenait forme, plusieurs peintres au service du monarque sont sauvagement assassinés sans qu’aucun indice ne permette d’élucider les meurtres. Le duo singulier formé par le maître des lieux, Custodio Espinoza, et son adjoint, le corchet Parmenio Bablia, est chargé de résoudre cette affaire qui terrorise la Cour, tandis que la rumeur d’une étrange créature qui apparaît toujours juste avant les assassinats se répand à Madrid.

Une intrigue historique et mystérieuse

L’histoire de "Le criado de Velázquez" se déroule dans l’Espagne du XVIIe siècle, à une époque où la croyance en la magie et les légendes peuplent les esprits. L’auteur nous plonge dans une atmosphère riche en détails historiques et en mystères, où le mélange entre la réalité et la fiction est parfaitement orchestré.

Un mélange de genres littéraires

Juan Manuel Sainz Peña nous offre un roman qui mélange subtilement plusieurs genres littéraires. On y retrouve des éléments de l’histoire, du roman policier, du thriller et même du roman gothique. Un cocktail littéraire qui saura captiver les lecteurs les plus exigeants.

Un récit palpitant et bien documenté

En plus d’être un roman divertissant, "Le criado de Velázquez" est avant tout un récit bien documenté sur l’art et l’histoire de l’Espagne du XVIIe siècle. L’auteur nous transporte dans les rues de Madrid, à la cour du roi Felipe IV, et dans l’atelier du célèbre peintre Diego Velázquez, nous faisant revivre les scènes de la vie quotidienne de l’époque.

Une réflexion sur l’art et le pouvoir

Au-delà de l’intrigue policière, "Le criado de Velázquez" nous amène également à réfléchir sur le rôle de l’art et sa relation avec le pouvoir. Le tableau du crucifié est au centre de l’histoire, symbole de la lutte entre le bien et le mal, mais également instrument de manipulation et de pouvoir.

Une plume fluide et captivante

Avec une écriture fluide et addictive, Juan Manuel Sainz Peña nous emmène dans cette intrigue captivante et nous tient en haleine jusqu’à la fin du roman. Les personnages sont attachants et bien développés, l’atmosphère est pesante et mystérieuse, faisant de "Le criado de Velázquez" un véritable page-turner.

En somme, "Le criado de Velázquez" est un roman fascinant qui combine histoire et fiction dans une ambiance sombre et intrigante. Juan Manuel Sainz Peña nous offre une réflexion profonde sur l’art et le pouvoir, le tout dans un récit palpitant et bien documenté. Ce livre ne manquera pas de captiver les amateurs de romans historiques et de mystères.

source : El Día de Córdoba – Juan Manuel Sainz Peña presenta ‘El criado de Velázquez’ en el Villamarta« 

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.