mardi 28 mai 2024
Accueil » Pastora Imperio à Cuba : un voyage dans l’histoire de la danse espagnole

Pastora Imperio à Cuba : un voyage dans l’histoire de la danse espagnole

par María Fernanda González

La présence de Pastora Imperio à Cuba

Pastora Imperio (1885-1979) est une figure emblématique du monde du flamenco en Espagne. Mais peu de gens savent que cette grande artiste a également eu une double présence à Cuba. Dans cet article, nous allons explorer sa vie à Cuba et comment elle a laissé une empreinte indélébile dans l’île.

Une époque marquée par les variétés et les influences parisiennes

Pastora Imperio a vécu à une époque où le flamenco et le chant coexistaient avec un autre style de spectacles, les variétés, venus tout droit de Paris. C’est à cette période que la célèbre artiste a fait ses débuts, d’abord dans un style plus frivole et sicaliptique, avant de contribuer plus tard au développement de la "cola andaluza" ou chanson espagnole, un style plus "culte et moral". Elle n’était pas la seule à être influencée par ces styles, d’autres artistes comme La Argentina, Tórtora Valencia ou Pastora Imperio ont également été liées aux mouvements artistiques avant-gardistes européens de l’époque.

La découverte du cante flamenco

Enrique Encabo, auteur de l’ouvrage collectif "Flamenco en América Latina", révèle dans son livre que Pastora Imperio a aussi été une fervente interprète du cante flamenco. En 1908, elle débarque à Cuba pour une première tournée, annoncée par la presse locale comme une "danza modernista". Cela montre que le flamenco et la culture gitane n’étaient pas perçus comme opposés à la modernité à cette époque.

Un répertoire varié et riche

Dans ses premières années à Cuba, Pastora Imperio a présenté un répertoire comprenant des cantes tels que la farruca, le garrotín, les alegrías et les tangos. Mais elle a également ajouté des airs populaires et des coquilles à ses spectacles, ainsi que des costumes et des décors variés et changeants pour chaque numéro. On peut dire que son talent ne se limitait pas qu’à sa voix, mais aussi à sa prestance sur scène et à son style vestimentaire.

La deuxième tournée cubaine et la consécration

En 1922, Pastora Imperio revient à Cuba en tant que star, et se produit dans trois des plus grands théâtres de La Havane. Cela coïncide avec la sortie de la production de "El amor brujo" de Manuel de Falla et María Lejárraga Martínez Sierra, mais selon Encabo, c’est plutôt son mariage avec le célèbre toréro Rafael el Gallo et leur séparation immédiate qui a attiré toutes les attentions sur elle.

Un parcours atypique

La vie de Pastora Imperio est marquée par des tournées internationales, des tournages de films, ainsi que des initiatives entrepreneuriales. Elle a ouvert deux établissements à Madrid, "La Capitana" et "El Duende", et est devenue une personnalité médiatique jusqu’à son décès en 1979 à l’âge de 94 ans. Son héritage est immense et son influence sur le monde du flamenco et sur la culture espagnole est incontestable. Bien que beaucoup attribuent la création du ballet flamenco à Pastora Imperio, il est important de rappeler que c’est grâce à la vision d’une autre grande artiste, La Argentina, que cette forme d’art a vu le jour.

En somme, la présence de Pastora Imperio à Cuba a été un moment clé dans sa carrière et dans l’histoire de la culture cubaine. Elle a apporté sa touche unique au monde du flamenco et a inspiré de nombreux artistes à travers le monde grâce à ses talents incontestables de danseuse et de chanteuse.

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.