mardi 28 mai 2024
Accueil » Les défis ambitieux de la Junta pour le XXIe siècle : rajeunir son effectif, modifier les profils et repenser la culture d’évaluation

Les défis ambitieux de la Junta pour le XXIe siècle : rajeunir son effectif, modifier les profils et repenser la culture d’évaluation

par María Fernanda González

Le conseiller de Justice, Administration Locale et Fonction Publique de la Junta de Andalucía, José Antonio Nieto, a défendu ce mercredi les principaux défis à relever pour adapter l’administration régionale au XXIe siècle: le rajeunissement de l’effectif face à un taux de départ à la retraite de 40% d’ici 2030, le changement de profils professionnels pour répondre aux nouvelles exigences et la mise en place d’une culture d’évaluation.

En inaugurant à Cordoba les journées provinciales de diffusion de la Loi de la Fonction Publique d’Andalousie, aux côtés du délégué de la Junta pour la province, Adolfo Molina, et la déléguée territoriale du Conseil, Raquel Lopez, Nieto a précisé que cet évènement organisé par l’Institut Andalou de l’Administration Publique (IAAP) dans toutes les provinces vise à « motiver l’ensemble du personnel de la fonction publique pour contribuer à construire une administration moderne, adaptée au XXIe siècle ».

L’objectif de ces journées est de « faire connaitre à ceux qui rendent possible l’amélioration de l’administration publique et dirigent les services les nouvelles initiatives législatives prévues, telles que la Loi sur la Fonction Publique, l’une des plus avancées en Espagne avec celles du Pays Basque et de Valence, qui nous place à la pointe », le Plan Stratégique pour les Ressources Humaines 2023-2030 approuvé ce mardi par le Conseil de Gouvernement pour « affronter le grand défi du vieillissement de l’effectif » et le « changement de profils dont nous avons besoin », ainsi que le Premier Plan d’Egalité au sein de l’Administration Générale pour « garantir l’égalité des opportunités entre hommes et femmes dans la transformation ».

Nieto a défendu « la collaboration et le dialogue permanent avec ceux qui travaillent au sein de l’administration pour mener à bien ces changements ». Tant la loi, approuvée avant l’été par le Parlement d’Andalousie, que les deux plans examinés ce mardi par le Conseil de Gouvernement « ont été convenus avec les organisations syndicales » et travaillés de manière transversale avec l’ensemble des départements ministériels », a-t-il souligné.

Face à cela, « il y a une équipe avec la volonté de dynamiser l’amélioration continue de l’administration andalouse, qui nous espérons, motivera l’ensemble du personnel de la Junta pour améliorer le service fourni à la population » a-t-il insisté lors de l’évènement, pour valoriser le « bon travail de l’immense majorité » des employés publics.

« Nous voulons que cela soit reconnu, avec des motivations telles que la récompense du bon travail pour la productivité, au moment de choisir son poste et en veillant à ce que l’avancement professionnel ne nécessite pas obligatoirement un changement de poste ou même de ville, et que tous les fonctionnaires ne soient pas jugés en se basant sur les actions d’une minorité qui ne sont pas à la hauteur », a souligné Nieto.

Auparavant, il avait annoncé que c’était la responsabilité du gouvernement andalou « de garantir les conditions appropriées » pour l’exercice de leur mission, notamment en ce qui concerne l’environnement de travail, les ressources matérielles et technologiques.

Le conseiller a expliqué que le Plan Stratégique pour les Ressources Humaines ainsi que le Plan d’Egalité ont « une portée temporelle, de sept et quatre ans respectivement », mais ils incluent des évaluations intermédiaires et finales. « Nous allons mesurer si la Junta de Andalucía parvient à avoir l’un des meilleurs services publiques », a-t-il assuré.

De plus, le conseiller de Justice a évoqué que « le Bureau Judiciaire a commencé à être mis en place cette année ». À Cordoba, un ordre d’implantation a été approuvé, mais pas une relation des postes de travail (RPT) par le Ministère de la Justice, ce qui empêche le déploiement, tandis que des expériences pilotes sont en cours à El Ejido (Alméria) et Vélez-Malaga (Malaga). À Cordoba, le Bureau du Procureur est déjà pleinement déployé.

Pour l’instant, Nieto a ajouté qu’une commission mixte a lieu ce mercredi avec la Haute Cour de Justice d’Andalousie (TSJA) et « nous pourrons continuer à discuter de l’amélioration constante du service rendu aux citoyens en matière de justice, dans les domaines d’influence de la Junta de Andalucía, qui ne sont pas tous ». Dans ce cas, il a mis l’accent sur le fait que depuis la Junta « nous cherchons à traiter dans de bonnes conditions avec des villes de justice comme celle de Cordoba », ainsi nous souhaitons « promouvoir les villes de justice de Jaén, Cadix et Huelva et améliorer les sièges judicaires à Granada ».

Ainsi, a-t-il souligné qu’il y a « beaucoup à faire, mais la voie est bien tracée et il y a un niveau de collaboration et de complicité positif avec la Haute Cour de Justice d’Andalousie, les avocats et procureurs », ajoutant que « créer un bon climat est un prérequis essentiel pour avancer efficacement ».
source : Cordópolis

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.