jeudi 18 juillet 2024
Accueil » La puissance de la lumière de Casal éblouit le public de Córdoba

La puissance de la lumière de Casal éblouit le public de Córdoba

par María Fernanda González

"Más que bien" : Luz Casal éblouit le public de Cordoue avec un show puissant de chansons et de discours

La chanteuse galicienne, fidèle à son côté rock, mélange les rythmes et les intercale avec des chorégraphies prodigieuses. Les années 80, ses succès les plus intemporels et le public étaient les protagonistes de cette soirée. Tout brillait à Cordoue, car Luz Casal était chargée de les guider à travers les moments les plus mémorables de sa carrière.

Un spectacle à part entière

La Plaza de Toros Los Califas était aujourd’hui différente. L’arène était recouverte de sièges pour que les spectateurs puissent mieux profiter de cette soirée. Tantôt puissante, tantôt rockeuse, Luz Casal a brillé de sa tenue à la façon dont elle a ressenti ses chansons de tout son corps et son âme. Des chansons avec des messages et des leçons de vie qui ne passaient pas inaperçus. Pour apprécier une artiste de cette envergure, il faut laisser les paroles vous atteindre comme l’étreinte la plus intime à distance. Pour les amateurs de musique live, pas besoin de rappeler qu’ils avaient en face d’eux l’une des meilleures voix du pays.

Les lumières s’allument, la musique commence

Quelques minutes après 22h, les lumières et les projecteurs illuminèrent la scène. Les musiciens se sont installés à leurs places et quelques accords annoncèrent l’arrivée de l’artiste. Quelques applaudissements au préalable et la musique de la Galicienne retentit dans l’arène de Los Califas. Elle n’avait pas besoin de baguette magique pour commencer ce spectacle avec "Hechizado". Ensuite, elle enchaîna avec "Detrás de tu mirada" et "Que corra el aire".

Un retour bien accueilli à Cordoue

"Il y a un an, nous étions pour la dernière fois à Cordoue. C’est un honneur de revenir dans cette ville que nous aimons tant. Nous vous remercions d’être venus et de faire l’effort d’être avec nous ce soir, et de nous donner la possibilité de faire ce que nous aimons le plus, c’est-à-dire offrir nos chansons. Nous voulons que vous passiez plus que bien. Nous voulons que vous profitiez au maximum et nous voulons nous aussi avoir la sensation d’être chez nous", expliqua l’artiste pendant les premières chansons du concert.

Depuis l’arène, on pouvait sentir que le micro la gênait car elle n’arrêtait pas de danser et de ressentir de tout son corps et de son âme la force de ses paroles. Des paroles qui vous emportent à travers différents rythmes et une chevelure au vent ondulant avec chaque accord. Il y eut aussi un moment pour donner des leçons sur le ressentiment et, pour cela, elle utilisa ce qu’elle sait faire de mieux : ses chansons. Il en a alors découlé "La inocencia".

Une déclaration d’amour aux femmes qui l’ont inspirée

Il y a des chansons qui transpercent la peau et qui ont besoin d’une dédicace préalable. Celle-ci était dédiée "à toutes les femmes", a expliqué Casal. C’était au tour de "No me importa nada". Un succès des plus importants pour l’artiste. Cette chanson a été accompagnée d’une vidéo dédiée aux femmes d’hier et d’aujourd’hui. "La Mala Rodríguez, Maruja Mallo, La niña de los Peines, Rosalía de Castro et la chanteuse de Cordoue, Gata Cattana, entre autres. Ce sont des femmes importantes dans ma formation. Des femmes importantes qui m’ont accompagnée, dans certains cas, depuis mon enfance jusqu’à aujourd’hui. Des femmes de la musique, de la danse, de la littérature, des femmes politiques. Des femmes, en fin de compte, qui par leur exemple, comme je le disais : à la petite fille que j’étais, à l’adolescente que j’étais, à la femme que j’étais et à la femme mûre que je suis. Au milieu de toutes ces femmes se trouve la plus importante, sans aucun doute. Matilde Paz Blanco, celle qui m’a mise au monde". Des centaines d’applaudissements ont conclu ce moment de sororité.

Une artiste qui irradie de lumière

L’éclat de Casal vous traverse, vous illumine et vous guide. Des leçons qui sont passées inaperçues et qui ont laissé place à un autre moment musical où l’on a pu entendre "Entre mis recuerdos" ou "Besaré el suelo". Une chaise entre sur scène. C’est au tour de "Hola, qué tal". Comme l’explique la Galicienne, cette chanson est née pendant la pandémie de Covid. "En faisant cette chanson, il semble nécessaire de parler avec quelqu’un, alors… Bonsoir, avec qui vais-je parler ?" Un petit silence puis la voix d’une fan résonna dans le lieu. Cette admiratrice des Îles Canaries était allée à l’un des concerts de l’artiste il y a quelques semaines. Casal a profité de ce moment pour dédier à cette fan un applaudissement qui a rempli le ruedo de Los Califas.

Des tenues scintillantes

Les looks de Casal brillaient déjà par eux-mêmes. Tous étaient ornés de paillettes. Les spectateurs ont vu un total look noir avec quelques diamants, puis une blouse en résille avec un top en dessous. Presque à la fin de la rencontre, elle portait une robe longue entièrement recouverte de brillants avec un décolleté spectaculaire dans le dos. Cela a apporté beaucoup d’éclat à cette soirée.

Un entourage de talent

Luz Casal n’était pas seule sur scène. La chanteuse a consacré une partie de son show à remercier et à se vanter de ses musiciens. Des accompagnateurs incroyables qui se sont emparés de la scène en donnant une petite démonstration de leur maîtrise.

Un "vieil ami" de la chanteuse ne pouvait pas manquer cette soirée. Cet homme d’affaires qui aimait les crustacés s’est présenté devant le public cordouan. On a pu entendre "Rufino" et Casal n’a pas pu s’empêcher d’imiter ses fameux déplacements de manchot. Puis, on a eu droit à "Loca". Les années 80 ont débarqué sur le ruedo et les chaises ont été abandonnées à leur sort. Si Luz Casal vous invite à danser, rien d’autre ne compte.

Pour finir en beauté

"Un pedazo de cielo" et "Piensa en mí" ont préparé le public avant que les lumières s’éteignent. "Te dejé marchar" a été la dernière chanson interprétée par l’artiste. Mais la lumière aux Califas ne s’est pas éteinte pour autant. On a continué à danser jusqu’à ce que les feux d’artifice cessent d’apparaître à l’écran et que la musique s’arrête. La brillance de la chanteuse a guidé le public lors d’une soirée magique qui a pénétré par "Las ventanas del alma".

source : Cordópolis – La luz de Casal exhibe su poderío ante el público de Córdoba

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.