mardi 28 mai 2024
Accueil » La baisse des exportations de fruits et légumes : les deux produits almerienses les plus touchés

La baisse des exportations de fruits et légumes : les deux produits almerienses les plus touchés

par María Fernanda González

L’exportation de fruits et légumes a diminué ces huit premiers mois de l’année, selon les dernières données mises à jour par le Département de Douanes et d’Impôts Spéciaux de l’Office des Impôts, traitées par Fepex. De janvier à août 2023, une baisse des ventes internationales de légumes de 7% par rapport à la même période de l’année précédente a été observée (totalisant 7,6 millions de tonnes) et de 11,5% pour les fruits (4,1 millions de tonnes). En revanche, en valeur, le comportement a été très différent, avec une croissance de 14% pour les légumes (totalisant 5,417 milliards d’euros); tandis que pour les fruits, cette augmentation a été minime (seulement 0,7% de plus, totalisant 6,273 milliards d’euros), ce qui montre une stabilisation de sa valeur.

Parmi les trois légumes qui ont connu la plus forte baisse des exportations ces huit premiers mois de l’année, deux sont les plus représentatifs du terrain d’Almeria. Ainsi, Fepex montre une chute, en premier lieu, de 11% des piments, qui s’établissent à 462,279 tonnes, tandis que la valeur a fortement augmenté, totalisant 1,065 milliard d’euros de plus. La tomate serait en troisième position dans le recul, avec -7% et 410,113 tonnes, mais augmente en valeur de 5% et 837 millions d’euros. Entre ces deux légumes, premier et troisième dans le classement des reculs, il y a la laitue, qui bien qu’elle soit cultivée dans une partie de la côte d’Almeria, est la région de Murcie qui produit surtout. Dans ce cas, les ventes internationales étaient de 461,723 tonnes (-4%) pour une valeur de 613,6 millions d’euros (+9,5%). Les importations de fruits et légumes augmentent fortement

L’augmentation des importations de fruits et légumes en Espagne est la conséquence directe de cette baisse des exportations. Cette augmentation a été observée lors des huit premiers mois de 2023, tant en volume qu’en valeur, avec des augmentations de plus de 10% pour la plupart d’entre elles; à l’exception du mois d’août qui a vu un recul de 11% du volume. Cette forte augmentation des importations de fruits et légumes en 2023 est perceptible depuis un certain temps déjà, mais elle s’est accentuée ces dernières années. Au cours des dix dernières années, elles ont augmenté de 52%, passant de 2,5 millions de tonnes en 2013 à 3,8 millions de tonnes en 2022. Et leur valeur a augmenté de 106%, passant de 1,818 milliards d’euros en 2013 à 3,763 milliards d’euros en 2022, selon les chiffres de Fepex.

Pour les fruits, les plus exportés jusqu’en août ont été les agrumes, suivis de près par la pastèque, dont les ventes à l’étranger se sont établies à 608,016 tonnes (-5%) et 459 millions d’euros (-4%). On notera aussi le melon, avec 271,613 tonnes (-6,5%) et 261,5 millions d’euros, et les fruits à noyau. Parmi ceux-ci, la nectarine se démarque avec 213,995 tonnes (+7%) et 361 millions d’euros (-2%), tandis que la pêche a connu une baisse, avec 109,154 tonnes (-45%) et 156 millions d’euros (-51%). Comme le relève Fepex, ces données reflètent une concurrence extérieure continue, tant sur le marché intérieur que communautaire, soutenue par la réglementation de l’UE, qui est beaucoup plus restrictive et exigeante que les règlementations de pays tiers, rendant le modèle de production communautaire moins compétitif.
source : El Día de Córdoba

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.