mardi 28 mai 2024
Accueil » Jonás Trueba récompensé à Cannes pour ses films qui suscitent l’intérêt.

Jonás Trueba récompensé à Cannes pour ses films qui suscitent l’intérêt.

par María Fernanda González

L’Equipe de ‘Volveréis’ remporte le Label Europa Cinemas à Cannes

Le réalisateur espagnol Jonás Trueba et son équipe ont été "surpris et heureux" d’apprendre qu’ils étaient les lauréats du prestigieux Label Europa Cinemas à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes. Pour Trueba, ce prix est une reconnaissance de la valeur du cinéma indépendant à petite échelle.

"Nous avons réussi à nous faire comprendre film après film", déclare Trueba (Madrid, 1981) lors d’un entretien téléphonique avec l’Agence France-Presse depuis l’Espagne, où il a appris la nouvelle jeudi après avoir passé plusieurs jours sur la Côte d’Azur pour la première de son film, qui a eu lieu lundi dernier.

"Ce prix récompense une façon de faire du cinéma. Cela prouve aussi qu’il est possible de créer des films comme nous le faisons, à l’échelle humaine, en essayant de préserver les valeurs du cinéma indépendant", ajoute le réalisateur, qui fait ses débuts à Cannes avec ce film.

Tant lui que le reste de l’équipe – dont plusieurs sont des collaborateurs habituels de ses films, tels que les acteurs Itsaso Arana et Vito Sanz, qui sont également les co-auteurs du scénario avec Trueba lui-même – célèbrent ce prix qui implique le soutien du film par le Réseau des Cinémas Européens, en offrant une promotion supplémentaire et des incitations pour une distribution plus large dans les salles.

Un prix très utile

Trueba met en avant l’aspect pratique de ce prix, ce qui est inhabituel pour un prix de ce type, car cela va "multiplier" les chances de voir ‘Volveréis’ projeté dans différents pays.

"C’est très pratique – dit-il – j’aime beaucoup que ce soit un prix qui a un sens très concret et très important, car au final, il s’agit de promouvoir la diffusion d’un film".

Dans ce sens, le réalisateur affirme qu’il se sent déjà "très privilégié" avec la sélection de son film pour la Quinzaine des Réalisateurs – une section parallèle au Festival de Cannes qui met en avant les regards d’auteur – car cela a déjà suscité beaucoup d’intérêt de la part des distributeurs internationaux, comme il a pu le vérifier lors de son passage sur la Croisette.

"Cela ouvre des possibilités pour le film, c’est bien ça l’essentiel, que les films soient vus et surtout qu’ils parviennent dans les salles de cinéma, auprès d’un public, dans des pays où il est souvent très difficile d’accéder. Surtout avec des films petits, indépendants, comme les nôtres", souligne Trueba.

Avant même de recevoir ce prix, le film avait déjà été sélectionné pour des festivals en Italie, en Pologne ou encore dans les pays du Benelux (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg).

Le cinéaste madrilène, fils du réalisateur Fernando Trueba, apprécie également que ce prix témoigne d’un intérêt pour sa façon particulière de concevoir le cinéma, qui compte également de nombreux admirateurs en France.

"Je sens que maintenant, d’une certaine manière, nous avons atteint un niveau de reconnaissance que nous n’aurions jamais imaginé", réfléchit-il.

À la Quinzaine des Réalisateurs, le festival ne remet pas de prix, il ne s’agit donc pas d’une compétition à proprement parler, mais divers prix sont décernés par ses partenaires et sponsors, comme c’est le cas ici avec le Réseau des Cinémas Européens.

Le film primé raconte l’histoire d’une réalisatrice, Ale (Arana), et d’un acteur, Alex (Sanz), qui décident de rompre d’un commun accord après plus d’une décennie de vie commune. Mais comme tout va bien entre eux, ils décident de marquer l’occasion avec une grande fête, telle un mariage à l’envers, qui laisse complètement déconcertés leurs amis et leur famille.

Jonás Trueba (Madrid, 1981) a fait ses débuts en tant que réalisateur avec "Toutes les chansons parlent de moi" (2010), nommé pour le Goya du meilleur réalisateur émergent. En 2013, il a réalisé "Les Illusions" et ensuite "Les Exilés romantiques" (Prix spécial du jury de Malaga, 2015), "La reconquête" (2016), "La vierge d’août" (nommée pour le César du meilleur film étranger en 2019), "Qui l’empêchera" (Goya du meilleur documentaire, 2022) et "Vous devez venir la voir" (2022).

Avec "Volveréis", Trueba reçoit le même prix que celui décerné l’année précédente à l’Espagnole Elena Martín Gimeno pour son film "Créature".

source : Diario Córdoba – Jonás Trueba, premiado en Cannes: « Hemos ido haciéndonos entender película a película »

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.