mardi 21 mai 2024
Accueil » Insur en hausse : augmentation de 53,9% de l’EBITDA jusqu’en septembre et prévisions de ventes promotionnelles de 74 millions pour le dernier trimestre

Insur en hausse : augmentation de 53,9% de l’EBITDA jusqu’en septembre et prévisions de ventes promotionnelles de 74 millions pour le dernier trimestre

par María Fernanda González

Le Groupe Insur a clôturé les neuf premiers mois de l’année 2023 avec un EBITDA de 20 millions d’euros, soit une augmentation de 53,9% par rapport à la même période en 2022. Cette croissance a été stimulée par la rotation d’actifs réalisée au cours de cette période, pour un montant de vente de 14,4 millions d’euros, dans le cadre des objectifs stratégiques du Groupe. De son côté, l’EBITDA ajusté, qui ne prend pas en compte les résultats de cession d’investissements immobiliers, a atteint 11 millions d’euros, soit une baisse de 6% par rapport à la même période de l’exercice précédent, selon les informations fournies par la société.

Le résultat d’exploitation et le bénéfice après impôts du Groupe Insur se sont élevés à 14,2 millions et 6 millions d’euros, enregistrant une baisse de 27,5% et 49,8%, respectivement, par rapport aux premiers mois de 2022. Selon la société, ces baisses sont dues à l’enregistrement, en 2022, d’un bénéfice après impôts de 9,4 millions d’euros provenant de la prise de contrôle de la participation dans Desarrollos Metropolitanos del Sur, S.L. (DMS). Ainsi, le chiffre d’affaires consolidé a atteint 69,3 millions d’euros, soit une baisse de -0,6% par rapport à la même période de l’année précédente, qui inclut, de manière proportionnelle, 5,9 millions d’euros provenant de l’opération de vente réalisée au troisième trimestre d’un terrain et d’un projet en cours à deux coentreprises dans le but d’augmenter le volume de développement de projets à travers des coentreprises. Le chiffre d’affaires de l’activité de promotion s’est élevé à 38,6 millions d’euros, enregistrant une baisse de 10% par rapport à la même période en 2022, en raison d’une baisse des livraisons de logements au troisième trimestre par rapport à celles réalisées au même moment de l’exercice précédent. Ce résultat s’explique par la concentration des livraisons prévues par le Groupe Insur au quatrième trimestre de 2023. Ainsi, les réservations correspondant à des projets dont la livraison est prévue au dernier trimestre de l’exercice s’élèvent à 74 millions d’euros; 63,4 millions d’euros proportionnellement. Le chiffre d’affaires de l’activité patrimoniale s’est élevé à 13,1 millions d’euros au cours des neuf premiers mois de l’année, enregistrant une légère augmentation de 0,8%, et le chiffre d’affaires de l’activité de construction a atteint 8,9 millions, soit une baisse de 23,3% par rapport à la même période de l’exercice précédent. Cependant, l’activité de construction s’est améliorée par rapport à la baisse enregistrée au cours du premier semestre de l’année 2023. Selon le Groupe Insur, l’activité de construction continuera à s’améliorer au dernier trimestre de l’exercice « une fois que les travaux en cours prendront de l’ampleur et que de nouveaux projets en coentreprise commenceront ». De son côté, le chiffre d’affaires de l’activité de gestion s’est élevé à 2,8 millions d’euros, enregistrant une croissance importante de 23,8% par rapport aux neuf premiers mois de l’année précédente. Performance commerciale Malgré un environnement macroéconomique complexe, le Groupe Insur a maintenu une « excellente performance commerciale » au cours des neuf premiers mois de l’année, avec des réservations au troisième trimestre supérieures de 49,1% à celles de 2022. Ainsi, les réservations formalisées au cours des neuf premiers mois se sont élevées à 92,9 millions d’euros; 70,2 millions ajustés en fonction de la participation du Groupe dans les coentreprises, ce qui porte le montant total des réservations cumulées à fin septembre 2023 à 249 millions d’euros, soit une augmentation de 23,2% par rapport à fin 2022, ou 15,4% ajusté en fonction de la participation du Groupe. La couverture des réservations en 2023 et 2024 s’élève respectivement à 96% et 53%. Investissement en terrains et en logements prévus Au cours des neuf premiers mois de l’année, le Groupe Insur a investi 13,5 millions d’euros pour l’acquisition de nouveaux terrains pour un total de 353 logements et 61,4 millions en travaux en cours, avec le lancement de la construction de 197 logements supplémentaires au cours des six prochains mois. Le Groupe compte actuellement 21 projets en cours pour un total de 1 613 logements, dont 16 projets avec 1 276 logements en cours de construction et 5 projets avec 337 logements en développement. Il dispose également d’un portefeuille foncier pour le développement de 2 013 logements supplémentaires. Conformément aux objectifs du Plan Stratégique de croissance dans le secteur tertiaire-bureaux et autres utilisations, à Madrid et Malaga, le Groupe dispose de cinq projets en développement avec une surface à construire totale de 95 900 mètres carrés, dont deux; le projet des bureaux Ágora à Malaga et celui des Tablas à Madrid, sont déjà en construction à la date de publication de ce rapport. Le projet de Martiricos à Malaga devrait quant à lui commencer au dernier trimestre de l’exercice en cours. En ce qui concerne l’activité patrimoniale, le taux d’occupation a atteint 87,7% au 30 septembre, soit une augmentation de 0,8 points par rapport à la fin du deuxième trimestre de cette année. Dans le cadre du Plan Stratégique de rotation d’actifs pour croître à Madrid et à Malaga, il convient de souligner qu’entre janvier et septembre, des actifs ont été cédés pour un montant de 14,4 millions d’euros, dont la vente du bâtiment Capitolio à Séville pour 11,7 millions d’euros a rapporté un bénéfice brut de 8,7 millions. En outre, un local a été vendu au troisième trimestre pour 2,2 millions d’euros, soit 17,8% de plus que la valeur de référence donnée par CBRE. Suite à la résiliation du contrat de location de l’immeuble Suecia et à la vente du bâtiment Capitolio, le loyer annuel des contrats en vigueur est passé de 18,9 millions de dollars à la clôture de 2022 à 18,1 millions de dollars à la clôture de septembre. Les investissements consacrés aux rénovations et à l’aménagement des bâtiments entre janvier et septembre se sont élevés à 3,2 millions d’euros. Les investissements importants réalisés au cours des neuf premiers mois de l’année ont augmenté la dette financière nette de 5,7%, la portant à 250,5 millions d’euros. Cependant, elle devrait « fortement diminuer à la fin de l’exercice en raison du volume important de livraisons prévues au quatrième trimestre ». La valeur brute des actifs (GAV) s’est élevée à 611,0 millions d’euros, soit une augmentation de 4,6% par rapport à la clôture de l’exercice 2022. Sur le GAV, 57% est lié à l’activité patrimoniale et 43% à l’activité de promotion. D’autre part, la valeur nette brute des actifs (NAV), déduction faite de la dette, s’est élevée à 360,5 millions d’euros, enregistrant une augmentation de 13,1 millions par rapport au quatrième trimestre de 2022. Cela représente une hausse de 3,8%. Le ratio dette financière sur GAV (LTV) s’est élevé à 41%, soit 0,5 points de pourcentage de plus qu’à la clôture de 2022. En ce qui concerne la durabilité, notons que
source : El Día de Córdoba

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.