mardi 28 mai 2024
Accueil » Feuilles Mornes

Feuilles Mornes

par María Fernanda González

L’empreinte poétique d’Aki Kaurismaki dans le cinéma contemporain

Chaque année, à l’approche de Noël, le cinéma finlandais d’Aki Kaurismaki revient telles les feuilles automnales, apportant avec lui son style si particulier. Avec ses multiples références aux maîtres du cinéma comme Chaplin, Bresson ou encore Godard, Kaurismaki écrit et réalise ses œuvres avec audace, simplicité apparente et intelligence, en utilisant de longs silences et une caméra immobile qui ne bouge que lorsque c’est nécessaire. Sa signature cinématographique reste constante, que ce soit pour une adaptation de Shakespeare (Hamlet Goes Business, 1987), de Crime et Châtiment (1983), ou encore pour ses scénarios originaux tels que le mémorable Contraté à un tueur à gages (1990), où le personnage joué par Jean Pierre Léaud (acteur iconique des films de Truffaut) accepte sa propre mort en engageant un criminel, n’étant pas capable de mettre fin à ses jours lui-même.

Kaurismaki parvient toujours à préserver son style, quel que soit le genre dans lequel il se trouve, qu’il s’agisse de thriller, de drame ou encore de comédie – comme c’est le cas dans son dernier film, Fallen Leaves (2018). Ses dialogues sont souvent minimalistes et, en tant qu’amoureux de la musique, il insère des chansons de genres variés dans ses films. Il le fait avec une telle maîtrise que ces instants deviennent magiques sans jamais détonner avec l’histoire. Ses personnages sont généralement issus de milieux modestes, des travailleurs luttant pour survivre, et il a même réalisé une trilogie connue sous le nom de "Trilogie du prolétariat" qui comprend Shadows in Paradise (1985), Ariel (1988) et The Match Factory Girl (1990).

Depuis lors, ces types de personnages ont été associés à l’œuvre de Kaurismaki, accompagnés par d’autres marginaux. Le réalisateur traite de sujets de société sans porter de jugement, abordant des thèmes tels que l’immigration, la pauvreté ou encore la guerre. Toutefois, malgré la tristesse, l’humour et l’espoir sont toujours présents dans ses films.

Dans Fallen Leaves, Kaurismaki raconte l’histoire d’une relation entre un ouvrier alcoolique et une employée de supermarché, deux êtres solitaires. Mais, comme toujours avec Kaurismaki, ce qui importe c’est le "comment", plus que le "quoi". C’est ce qui fait de ses films une pure poésie cinématographique.

Son dernier film est un parfait exemple de son style inimitable. Les décors sobres, le peu de dialogues, les personnages dépressifs et pourtant touchants, la musique choisie avec soin… Tout est propre au réalisateur finlandais.

Kaurismaki est une figure importante du cinéma contemporain européen, avec une filmographie incroyablement riche et variée. Il a su créer un univers unique et intemporel, où la beauté se trouve dans la simplicité et où les émotions sont exacerbées par les silences. Avec Fallen Leaves, il nous offre une nouvelle perle de poésie cinématographique, qui nous rappelle que le cinéma est avant tout un art visuel et sensoriel.

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.