jeudi 18 juillet 2024
Accueil » Exigence pour le C3A d’une alternative à l’abattage des arbres masquant sa façade médiatique

Exigence pour le C3A d’une alternative à l’abattage des arbres masquant sa façade médiatique

par María Fernanda González

La défense des arbres menacée en Andalousie : la Plateforme en colère

La Plateforme en Défense de l’Arbre a exprimé son "indignation face aux mesures récentes qui vont être prises" au Centre de Création Contemporaine d’Andalousie (C3A), où des "abattages de végétation" sont envisagés pour améliorer la visibilité de la façade médiatique.

Cette organisation fait référence à une information publiée par ce journal, selon laquelle les responsables du C3A ont déclaré être en contact avec la Confédération Hydrographique du Guadalquivir (CHG) et la municipalité de Cordoue, pour élaborer "une stratégie" sur cette question "en accord avec la réglementation en vigueur".

Les réactions à cette information n’ont pas tardé à venir de la part des associations écologistes, comme la Plateforme mentionnée, qui estime que ces actions "représentent une menace pour nos espaces verts et l’écosystème du Guadalquivir, essentiels pour la santé environnementale et la qualité de vie urbaine".

"Nous exigeons que la municipalité de Cordoue et les responsables du C3A reconsidèrent cette décision et cherchent des alternatives pour préserver la végétation existante", demandent-ils, anticipant toute annonce d’abattage ou d’élagage, qui n’a en aucun cas eu lieu jusqu’à présent.

De plus, la plateforme a indiqué qu’elle s’oppose "fermement" à l’intervention de la municipalité de Cordoue dans le fleuve, car cela "contredit sa position précédente selon laquelle ces questions relèvent de la compétence de la Confédération Hydrographique du Guadalquivir, afin de laisser le fleuve à l’abandon".

"Il est inacceptable que cet écocicide soit perpétré alors que la municipalité se vante d’être une ville verte européenne. Un double discours aussi profondément offensant ne peut pas être toléré. Nous exigeons de la cohérence et de la responsabilité environnementale de la part des autorités locales", concluent-ils.

Malgré les problèmes de visibilité, les projections sur la façade médiatique sont maintenues selon le calendrier prévu. La projection actuelle, qui a débuté le 21 mars et se termine le 1er septembre, est une adaptation réalisée par l’équipe du C3A de la vidéo enregistrée par Val del Omar en format Super-8, prêtée par les Archives Val del Omar à l’occasion de l’exposition temporaire. Selon le CAAC, cela n’a entraîné aucun coût supplémentaire pour le centre.

La prochaine projection aura lieu le 17 octobre, à partir d’œuvres de l’artiste Eva Lootz, selon ce qu’a révélé le CAAC à Cordópolis. Il reste à voir si, d’ici là, les arbres permettront de voir la façade médiatique.

Votre collaboration est très importante en ces moments où l’exercice du journalisme est menacé. Devenez membre ici, apportez une contribution à Cordópolis et avec votre soutien, nous obtiendrons une société cordouane plus libre et mieux informée.

source : Cordópolis – Exigen al C3A una alternativa a « talar » los árboles que tapan su fachada mediática

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.