vendredi 24 mai 2024
Accueil » Entre cordes et bois, un spectacle magnifique avec un Manuel Fernández au sommet de son art

Entre cordes et bois, un spectacle magnifique avec un Manuel Fernández au sommet de son art

par María Fernanda González

La nuit du samedi 28 octobre, à la Chumbera, le guitariste Manuel Fernandez présente l’événement ‘Entre Cordes et Bois’. Le résultat est apothéosique, avec un public conquis par l’excellence, le bon goût, la variété et l’émotion ressentie au cœur du Sacromonte, avec l’Alhambra comme témoin. Le casting parfaitement conçu était composé de la basse de Manuel Sáez, du chant d’Antonio Heredia et Alejandro ‘Gambimba’, des chœurs féminins d’Irene Molina et Gabi Carmona, du clavier d’Alberto Raya, de la percussion de José Cortes ‘El Indio’ ainsi que de la collaboration spéciale de Mari Paz Lucena, émue après la perte de sa mère quelques jours plus tôt et qui a dédié sa merveilleuse Farruca à sa mère pour clore le spectacle. ‘Entre Cordes et Bois’ est un spectacle surprenant, avec une touche de qualité. Mais il va plus loin, en plus du répertoire musical qui transporte les spectateurs par sa richesse et sa profondeur, il est également touchant et émouvant, car le magnétisme de Manuel Fernandez crée une ambiance spéciale en scène qui se propage au public, et le résultat est un spectacle unique, plein de duende, où chaque artiste montre toute son professionnalisme et même plus. Le duende est apparu, et il ne s’est pas fait attendre, il est resté toute la nuit.

Un spectacle surprenant, plein de qualité et de variété. / J.R.M. Le spectacle débute avec la Zambra du niño Miguel, ce qui annonce déjà le sentiment que propose ‘Entre Cordes et Bois’ avec la guitare de Manuel Fernandez sublime. Suivie d’une Granaina composée par lui- même, qui témoigne de la grandeur de Manuel Fernandez, l’un des grands. Rapidement, la scène s’est remplie de grandes figures, mais elles ne brillaient pas indépendamment les unes des autres, car Manuel Fernandez, avec sa générosité naturelle, donnait toujours un moment à chaque artiste, faisant ainsi un spectacle varié et collectif, avec un casting engagé et investi. De cette manière, le Solea por bulerias, la burlería et les tangos sonnaient comme jamais, avec beaucoup de sentiment. Ensuite, la célèbre chanson ‘Vida loca’ de Francisco Céspedes avec des arrangements de Manuel Fernandez qui ont démontré son habileté et son virtuosisme, car bien que tout soit partie et ait terminé avec l’œuvre de Céspedes, le genre et les rythmes alternaient avec une facilité et un goût incroyable, à la portée de très peu de personnes. Le grand final a été clôturé par une « petite fantaisie musicale » créée par Manuel, où ils ont traversé les différents genres musicaux, des boléros aux tangos en passant par les rumbas, terminant par une farruca avec Manuel accompagnant la danse de Mari Paz Lucena. Les ovations se sont succédé tout au long de la soirée, ne se limitant pas seulement à la fin des morceaux… En fin de compte, c’est le public debout qui a ovationné ‘Entre Cordes et Bois’ ainsi que son créateur et tout ceux qui ont rendu ce spectacle possible. Un flamenco remarquable.
source : El Día de Córdoba

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.