samedi 29 juin 2024
Accueil » Des bains historiques aux édifices remarquables : l’évolution du monument de 1931 à 2023

Des bains historiques aux édifices remarquables : l’évolution du monument de 1931 à 2023

par María Fernanda González

Les incroyables Bains de San Pedro : Une découverte historique

En 1931, les Bains de San Pedro, l’un des lieux les plus méconnus du quartier historique de Cordoue, ont été déclarés monument par le gouvernement de la IIe République. Depuis lors, cet important site historique est resté oublié. À la place de cet espace propice à l’étude et au tourisme, un atelier de bijouterie a continué son activité dans la rue Carlos Rubio. À la fin des années 90, le bâtiment a été démoli et les travaux ont commencé pour restaurer ce monument.

Une reconnaissance tant attendue

Ce lundi, les Bains de San Pedro ont été déclarés bâtiment singulier par la publication de la décision du conseil municipal sur le tableau d’affichage. Un délai de 20 jours est maintenant accordé, au cas où aucune opposition ne serait présentée, pour que cette décision soit définitive. Il s’agit d’une étape cruciale pour pouvoir mener à bien l’un des grands projets archéologiques de la Junta de Andalucía à Cordoue : la réouverture d’un espace unique, des bains arabes remarquablement bien conservés malgré plusieurs décennies d’abandon, où il est facile d’imaginer le célèbre processus qui se déroulait au XIIe siècle à Cordoue. Cette reconnaissance en tant que bâtiment singulier est nécessaire pour contourner le Plan spécial du quartier historique, qui ne permet que des constructions avec des espaces précis (toits et patios) et pas des bâtiments uniques comme celui qui, presque un siècle après avoir été déclaré monument, cherche à retrouver son ancienne fonction.

Une découverte archéologique unique

Le numéro 8 de la rue Carlos Rubio est actuellement un terrain vague, résultat de la démolition en 1993 d’une maison avec un patio de peu de valeur, qui contient en partie des infrastructures de bain et en partie des vestiges d’anciennes maisons islamiques datant d’avant les bains. Selon le rapport de la Junta, la maison démolie se trouvait au niveau du premier étage de la maison voisine, sur un dépotoir de débris des différentes constructions qui ont occupé la parcelle. Cette zone est prévue pour accueillir des espaces complémentaires nécessaires pour le public, une partie de la muséographie et des zones internes.

Les bâtiments 10 et 12, situés au même niveau que la rue, abritent les vestiges de l’ancien bain d’origine almohade, sous une grande couverture de type industriel abritant un atelier de bijoux et protégeant encore aujourd’hui le site de la météo. Les bains ont été rénovés à plusieurs reprises et utilisés depuis le XIe siècle, même à l’époque chrétienne de 1236 au XVe siècle, selon le projet de construction pour lequel la Junta dispose déjà d’un budget.

Des fouilles en attente de restauration

L’excavation des bains s’est déroulée en plusieurs étapes : en 1997, les installations et les cloisons modernes ont été retirées, et en 2002, les espaces intérieurs ont été excavés. Depuis lors, la grande rénovation est attendue.

L’origine de ces bains est liée à la construction d’une mosquée almohade au XIIe siècle, à l’emplacement de l’actuelle église San Pedro, elle-même construite sur l’ancienne basilique des Trois Saints Martyrs, fondée au IVe siècle et dédiée à Fausto, Génaro et Marciano, qui fut église cathédrale pendant les périodes visigothique et mozarabe. La Axarquía était le quartier où les chrétiens s’installèrent à l’époque islamique, jusqu’à la période almohade. L’emplacement d’un bain à proximité d’une mosquée répond au besoin de réaliser les ablutions rituelles avant la prière. De plus, les bains étaient un lieu de rencontre et de détente avec une fonction hygiénique, qui ont hérité du modèle fonctionnel de la tradition romaine. Córdoba comptait à l’époque califale des centaines de bains, dont le nombre a augmenté au fil des siècles. Certains d’entre eux ont conservé aujourd’hui des structures plus ou moins complètes, comme les bains de Santa María, San Pedro, la Pescadería, ainsi que ceux de Madinat al-Zahra et de l’Alcázar.

Une nouvelle façon de se tenir informé

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’avancement de la restauration de ces bains, il vous suffit de cliquer sur le lien suivant depuis votre téléphone portable : https://whatsapp.com/channel/0029Va8MrS9LNSaB0xtc1z29 . À partir de maintenant, grâce à ce canal, notre directeur Alfonso Alba vous enverra des messages pour vous tenir informé de l’actualité de Cordoue, vous raconter les nouvelles les plus importantes, les exclusivités sur lesquelles notre rédaction a travaillé, des reportages, des interviews, des chroniques, des vidéos, des galeries photo, des podcasts… Tout sera ordonné pour que vous ne manquiez rien. Restez connecté aux dernières nouvelles des États-Unis et d’ailleurs grâce à notre plateforme enrichissante.

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.