mardi 28 mai 2024
Accueil » Défi ultime : la nouvelle émission ‘El Desafío’ d’Antena 3 pousse ses huit participants à relever un défi encore plus difficile.

Défi ultime : la nouvelle émission ‘El Desafío’ d’Antena 3 pousse ses huit participants à relever un défi encore plus difficile.

par María Fernanda González

Une nouvelle édition encore plus difficile pour ‘El desafío’

Chaque année apporte son lot de défis impossibles, qui semblent encore plus difficiles que ceux de l’année précédente. Et c’est exactement ce qu’il va se passer dans cette quatrième édition de "El desafío", l’émission de défis d’Antena 3, qui revient ce vendredi 12 (à 22h00) avec huit nouveaux participants qui ont relevé le défi ultime. Parmi eux, nous retrouvons Pepe Navarro, Chenoa, Mónica Cruz, Adrián Lastra, Mario Vaquerizo, Mar Flores, Marta Díaz et Pablo Castellano.

Le directeur des programmes de divertissement d’Atresmedia, Carmen Ferreiro, a déclaré lors de la présentation de l’émission que la tranche d’âge des téléspectateurs est très variée mais qu’elle attire surtout un public jeune (le plus difficile à capter car ils regardent très peu la télévision), représentant 19% des 4,5 millions de personnes qui suivent l’émission chaque semaine en moyenne. Un très bon taux d’audience de 16,5% pour cette période.

Des défis encore plus difficiles à relever

La chaîne est satisfaite de ces chiffres, tout comme Jorge Salvador, propriétaire de la société de production 7yacción (celle de "El hormiguero"), qui est fier du travail accompli. Selon lui, chaque semaine, il y a environ 50 répétitions pour que les participants soient prêts à relever les défis, soit un total de 600 répétitions pour toute la saison, avec tous les préparatifs nécessaires et les lieux de répétition. Et puis il y a les défis eux-mêmes. "Chaque année, nous essayons de trouver des épreuves encore plus difficiles que celles de l’année précédente. Par exemple, cette année un candidat s’est brûlé en s’immolant et s’est jeté d’une hauteur de quatre mètres dans une piscine pour éteindre les flammes", dévoile-t-il.

"Ils ont ri, se sont amusés, ont été en colère…", précise-t-il. Selon lui, lorsque le célèbre animateur Pepe Navarro a accepté le défi, il était un peu inquiet car il le respecte beaucoup professionnellement, "mais au final, il l’a fait à la perfection", se félicite-t-il. "Mar Flores est un véritable spectacle à elle toute seule. Elle s’est surpassée et se mettait en colère quand elle n’y arrivait pas. Mario Vaquerizo, tout ce qu’il a fait était amusant et il gardait toujours le sourire. Chenoa a élevé ce programme à un niveau supérieur avec des défis plus difficiles que ce que nous avions prévu. Après avoir terminé l’une des épreuves, toute l’équipe s’est mise à pleurer", raconte-t-il. Même le juré, Juan del Val, connu pour son sang-froid, a fondu en larmes.

Surmonter ses peurs

Concernant l’actrice et danseuse Mónica Cruz, Jorge Salvador rigole "elle disait toujours qu’elle n’était pas capable de le faire, mais elle s’est constamment dépassée ". Il ajoute : "Adrián Lastra est une force de la nature, passionné à 100%. En bien et en mal. Il a réalisé des performances spectaculaires mais s’énervait facilement", se souvient-il. "Il n’a pas de filtre", précise Mario Vaquerizo, et explique que malgré les bonnes notes qu’il a obtenues, l’acteur reprochait aux juges de ne pas noter suffisamment les autres participants. Pour Pablo Castellano (le mari de María Pombo) et l’influenceuse Marta Díaz, c’était leur première expérience à la télévision, "mais ils se sont donnés à fond. Ils n’ont pas arrêté de pleurer, et elle, n’ayant pas de filtre, elle retransmettait tout ce qui se passait", se rappelle-t-il.

Bien que très différents, ils ont tous fait un excellent travail d’équipe : "Ils se retrouvent pour regarder le premier épisode chez Pepe Navarro", révèle Salvador. Vivre une expérience aussi difficile les a énormément soudés. C’est pourquoi les huit candidats semblaient tous être des reporters de guerre rentrant d’un conflit. C’est ainsi qu’ils ont raconté leurs exploits, avec un mélange d’angoisse et de fierté. "Cette émission est unique à la télévision et je pense avoir fait quelques heures de télévision pour cela. J’ai pris beaucoup de plaisir comme un enfant à Disney World", avoue Pepe Navarro. Adrián Lastra encourage toujours ses amis à participer : "C’est la meilleure expérience que j’ai eue. Cela change notre perception de la compétition, de l’amitié… Parce que même si vous tombez, vous vous relevez et continuez d’avancer", déclare-t-il, lui qui a malgré tout eu une blessure importante mais qui a refusé de prendre un congé pour pouvoir continuer l’aventure.

La qualité d’empathie de l’animateur

Chenoa met en avant la qualité d’empathie de Roberto Leal, l’animateur de l’émission : "Avoir Roberto avec nous est quelque chose de génial. Il a une capacité incroyable de nous regarder, de nous comprendre… Et il se met même à pleurer dans une des épreuves", raconte sa successeure à la présentation d’ "Operación Triunfo". "Je suis comme un spectateur, je m’amuse, je m’émouvoie, je ris, et en plus, on me paye", plaisante Roberto. Le mannequin Mar Flores a vu cet épisode comme une chance d’apprendre des leçons importantes à ses enfants sur la culture de l’effort. "Rentrer chez moi avec des bleus, ne pas pouvoir m’occuper d’eux et passer de la tristesse à la colère… Mes enfants ont vu tout ce processus : l’effort, donner le meilleur de soi-même sans jamais se décourager", conclut-elle. Pepe Navarro a également eu peur pour ses enfants : "À chaque échec, je pensais à la honte qu’ils allaient endurer à l’école", se remémore-t-il.

Quant à Mario Vaquerizo, habitué aux expériences insolites, il mesure la chance d’avoir vécu de nouvelles expériences : "Monter sur un remorque pour ensuite sauter est quelque chose que je n’aurais jamais imaginé faire, et en plus, je me suis pris au jeu. On dit que l’apnée est l’épreuve star, mais elles le sont toutes et à chaque fois j’y allais avec l’envie de gagner. Même si je gagne rarement", nous apprend-il. Cette émission a permis à l’actrice Mónica Cruz de découvrir une partie d’elle qu’elle ne connaissait pas. "Je danse depuis l’âge de 4 ans, mais je n’avais jamais fait de tyrolienne. Et pourtant, c’est cette épreuve que Pepe Navarro m’a fait faire avec un chariot et une voiture chinoise… et je suis tombée dessus ! J’avais arrêté de conduire depuis quelques années par prudence. Mais comment aurais-je pu avoir peur de revenir sur la M-30 maintenant ?", s’exprime-t-elle avec fierté.

Si les participants ont droit aux bleus, c’est le jury, composé de Juan del Val, Pilar Rubio et Santiago Segura, qui en prend plein la tête. La rancœur entre eux se fait ressentir. "J’ai découvert que je n’aimais pas juger", blague Santiago Segura. "J’ai peur de l’effet contre-productif", ironise le mari de Nuria Roca en voyant que ceux qui n’ont pas montré de colère à l’époque, l’expriment maintenant. Santiago Segura en profite pour faire un appel : "Je veux donner un conseil, même à ceux qui ne regardent pas la télévision. Ne manquez pas l’épreuve d’apnée de Mario Vaquerizo". Connaissant sa personnalité, cela promet.

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.