mardi 18 juin 2024
Accueil » Critique de la pièce ‘Le cas Goldman’ : la mise en scène de la justice

Critique de la pièce ‘Le cas Goldman’ : la mise en scène de la justice

par María Fernanda González

L’affaire Pierre Goldman : un témoignage cinématographique

En 1970, le tribunal de Paris a retenu l’attention de toute la France pour le dernier des procès de Pierre Goldman, un délinquant de gauche accusé de plusieurs vols à main armée, dont un avec violences. C’est en s’inspirant de cet événement marquant de l’histoire judiciaire française que le réalisateur Cédric Kahn a décidé de mettre en scène son dernier film, avec un style épuré et sobre.

Une plongée dans le monde judiciaire français

Le protagoniste du film est incarné par Arthur Harari, également scénariste du film ‘Anatomie d’un meurtre’ de Justine Triet : le genre cinématographique du procès fait un grand retour en France, avec des réalisations telles que ‘Saint Omer : le peuple contre Laurence Coly’. Cependant, cette vague ne ressemble en rien à celles qu’avait connues Hollywood.

En effet, les procès sont montrés de manière dépouillée, loin de tout spectacle et de tout suspens. Les cinéastes s’attachent à décrire les détails dans une dissection presque chirurgicale. Goldman se défend mieux seul que par l’intermédiaire de ses avocats, notamment grâce à un discours offensif et blessant. A l’inverse, les représentants de l’accusation semblent plus démunis et déconnectés de la réalité actuelle. Cette mise en scène crée une atmosphère émotionnelle intense et palpable, que le réalisateur tempère grâce à une réalisation équilibrée.

Un message fort sur la société française

Pierre Goldman soutenait depuis toujours qu’il n’avait pas tué les deux femmes lors du vol à main armée dans une pharmacie. Si ce procès a finalement innocenté Goldman des manipulations de la fiscalité et de la police, le film ne se contente pas de retranscrire ce fait. C’est avant tout un portrait de la société française en crise, avec ses défauts et sa promotion d’une justice et d’une liberté trompeuses.

Goldman n’est pas le seul jugé dans le film, mais bien la société dans laquelle il a grandi et évolué. A travers son histoire, c’est un message fort sur les dysfonctionnements de la société qui est véhiculé, ainsi qu’une remise en question de sa conception de la justice et de la liberté.

En conclusion, Cédric Kahn a réalisé un film poignant sur une affaire judiciaire marquante de l’histoire de la France. Avec un style sobre et épuré, il nous plonge dans une atmosphère émotionnelle intense et nous invite à réfléchir sur notre société et ses valeurs. Une oeuvre cinématographique à ne pas manquer.

source : Diario Córdoba – Crítica de ‘El caso Goldman’: la puesta en escena de la justicia« 

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.