lundi 10 juin 2024
Accueil » Almuzara publie en exclusivité une nouvelle inédite de Manuel Iribarren

Almuzara publie en exclusivité une nouvelle inédite de Manuel Iribarren

par María Fernanda González

La vie littéraire de Manuel Iribarren

Manuel Iribarren était un membre éminent de la Génération de 36. Malheureusement, sa carrière littéraire fut interrompue par la Guerre Civile, comme cela arriva à tant d’autres. Juste au moment où sa littérature commençait à s’épanouir au-delà de sa Navarre natale et à être reconnue à Madrid, la guerre éclata. Né en 1902 et décédé en 1973, Jacinto Benavente et Gregorio Marañón qualifiaient son œuvre, publiée dans la collection Austral, de "chef-d’œuvre dans son genre". Aujourd’hui, la maison d’édition Berenice (appartenant au groupe cordouan Almuzara) publie un roman inédit, conservé pendant des années dans une boîte, au milieu d’autres papiers, de dossiers et d’écrits de l’auteur. L’ouvrage intitulé "Le Miroir de Demain" a été édité tel qu’il a été écrit à la fin des années 60, avec le langage et les normes orthographiques de l’époque.

La peur de l’avenir

Dans cet exercice de style, qui représente également une récupération intéressante et remarquable de son auteur, Valentín est un rentier aisé qui ne connaît pas la précarité. Mais à l’âge de 55 ans, il se retrouve avec peu ou rien pour vivre. Dans huit mois sa vie se terminera sans qu’il n’ait jamais travaillé. Que peut faire celui qui n’a jamais levé le petit doigt pour se gagner sa vie? Sera-t-il capable de voler, de se mettre au travail? Le protagoniste envisage-t-il le suicide comme dernier recours pour se débarrasser de ses difficultés?

Un auteur acharné et méticuleux

Manuel Iribarren écrivait d’abord au crayon, puis à l’encre et finalement à la machine. Huit heures par jour. "Parfois trois pages sortaient, parfois vingt-quatre", raconte-t-il dans une interview. On disait de lui, comme le mentionne Daniel Ramírez García-Mina, ami de Miguel – un de ses petits-fils – que c’était un "franc-tireur des lettres" qui conservait ses manuscrits, les annotations de la censure et les critiques qui étaient publiées sur ses œuvres dans la presse.

Manuel Iribarren est né le 1 décembre 1902 dans la rue Estafeta, au numéro 23. Une plaque honore sa mémoire. Écrivain touche-à-tout, il a excellé dans la narration et a été admiré par des auteurs tels que Miguel Delibes, Gonzalo Ballester et Rosales. Il a publié avec les plus grandes maisons d’édition et a également fait ses débuts en tant que dramaturge au Teatro Español.

Un disciple de Benavente et Baroja

Disciple de Benavente et Pío Baroja, il fréquentait leurs cercles littéraires et partageait ses publications. Polyvalent et autodidacte, il a remporté de prestigieux prix de poésie, de roman et de nouvelles courtes, notamment le Prix National de Littérature en 1965. Ses meilleurs romans ont été écrits avant la guerre et à la fin du franquisme : "Retorno" (1932), "Las paredes ven" (1970) et "Le Miroir de Demain", qui est publié maintenant.

Un hommage à un grand auteur

Manuel Iribarren est un auteur dont l’œuvre mérite d’être redécouverte. Sa plume habile et son talent littéraire le placent comme l’un des auteurs les plus importants de la génération du 36. Grâce à la publication de "Le Miroir de Demain" par la maison d’édition Berenice, les lecteurs pourront découvrir une facette encore inédite de ce grand écrivain et de son oeuvre, qui a su traverser les époques avec force et émotion.

source : Cordópolis – Almuzara saca a la luz una novela inédita de Manuel Iribarren

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.