samedi 25 mai 2024
Accueil » Adieux émouvants: Mehta, le directeur adoré de Les Arts, tire sa révérence

Adieux émouvants: Mehta, le directeur adoré de Les Arts, tire sa révérence

par María Fernanda González

Le 20 juin 2022, une nouvelle très attendue par tous les mélomanes valenciens a été annoncée : Zubin Mehta allait revenir en novembre de cette année à Les Arts, le prestigieux auditorium dont le maître indien est sans aucun doute le directeur le plus aimé et regretté. Cependant, cela n’a pas pu se concrétiser. À peine quelques semaines avant la date des retrouvailles avec Mehta à la tête de l’Orchestre Symphonique de la Radio de Bavière, l’opéra valencien a annoncé l’annulation de sa venue pour des raisons de santé. Mehta est décédé aujourd’hui à l’âge de 87 ans.

Ce fut donc une absence, entre Mehta et Les Arts, du moins depuis ce 15 juin 2014 où le public du Palau de les Arts de València a dédié au maître un long applaudissement de plus d’un quart d’heure lors de la représentation de l’opéra de Puccini, Turandot. C’était la dernière représentation du directeur d’orchestre, qui avait exercé pendant neuf ans à València en tant que directeur du Festival du Mediterrani, et avait déclaré quelques jours plus tard lors d’une conférence de presse qu’il prierait pour que le Palau de les Arts ne devienne pas « un théâtre de province ».

Mehta était une figure incontournable de l’histoire du théâtre, étant l’un des principaux acteurs de la consolidation de l’Orchestre de la Communauté Valencienne et également responsable de certains de ses plus grands succès artistiques pendant sa période en tant que président du Festival du Mediterranée.

Il n’avait pas l’intention de revenir. Cependant, son départ de l’opéra valencien n’a pas été facile. En juin 2014, Mehta annonçait lors d’une conférence de presse la fin de sa relation de 12 ans avec Les Arts, expliquant que les coupes budgétaires continues subies par le colissée valencien avaient été le déclencheur de son départ. « Je prierai pour que le Palau ne devienne pas un théâtre de province », a-t-il critiqué lors de sa conférence de presse d’adieu. Le directeur indien est parti en critiquant le Ministère de la Culture pour son manque d’investissement dans l’enceinte valencienne. Mehta a également révélé qu’il s’était réuni avec le président de la Generalitat de l’époque, Alberto Fabra, et que celui-ci lui avait demandé de rester. Concernant l’avenir du colissée, le maître a mis en garde contre « la désintégration de l’orchestre et la perte de niveau de qualité ».

Si Camps était président. Mehta (Bombay, 1936) a commencé sa relation avec la Communauté Valencienne en novembre 2002, lorsque le candidat du Parti Populaire à la Generalitat, Francisco Camps, s’est rendu à Munich – où Mehta dirigeait l’opéra local – pour lui proposer le poste de directeur de l’Orchestre de la Communauté Valencienne. Un mois plus tard, il a signé avec la Generalitat un protocole d’accord selon lequel si Camps était investi président, Mehta s’engagerait à créer et à diriger l’orchestre du Palau de les Arts, ainsi qu’à diriger le Festival du Mediterranée à la fin du mois de mai de chaque saison.

Pour la première édition du Festival du Mediterranée, Mehta a préparé une version des deux premiers opéras de la tétralogie de Wagner, « L’Anneau du Nibelung » : « L’or du Rhin » et « La Walkyrie », et a repris la baguette à l’occasion de la présentation publique de l’orchestre du Palau de les Arts en octobre 2006. Il s’est également impliqué davantage dans la programmation du Palau de les Arts, organisant des concerts uniques, comme celui qu’il a donné avec Daniel Barenboim en novembre 2006.

Justice avec Schmidt. En février 2014, alors que directrice du Palau, Helga Schmidt a offert à Mehta la direction musicale du théâtre lyrique valencien après le départ d’Omar Meir Wellber, poste que le directeur d’origine indienne a refusé. En 2015, il a déclaré qu’il ne songeait pas à revenir à Les Arts tant que la justice n’aurait pas été rendue pour Helga Schmidt, après avoir appris les irrégularités dont elle avait été accusation de gestion à la tête de l’auditorium. Schmidt avait été arrêtée la semaine précédente et avait été mis en examen par le juge d’instruction n°15 de Valence pour ses actions considérées comme des délits de prévarication, détournement de fonds et falsification de documents. La justice a fini par innocenter Schmidt en 2020, alors que la directrice artistique allemande était déjà décédée.

En septembre 2019, lors d’une conférence de presse à Barcelone, le maître de la baguette avait à nouveau rendu hommage à la direction d’Helga Schmidt et Lorin Maazel au Palau de les Arts, déclarant que le changement de cap du colissée valencien était « une tragédie ». À peine quelques semaines plus tard, l’ancienne patronne du Palau s’est éteinte. En juin 2021, Les Arts lui a dédié le « Requiem » dirigé par Daniele Gatti.

Mehta ne devait plus retourner à Les Arts mais il était prévu qu’il revive València à travers le Palau de la Música, où il était programmé pour diriger à deux reprises. Cependant, cela n’a pas pu se réaliser. En avril 2018, il a annulé sa venue pour des « raisons personnelles », et en avril 2020 en raison de la pandémie de Coronavirus.
source : Diario Córdoba

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

Bienvenue à « Escapade à Cordoue », votre portail pour découvrir la magnifique ville de Cordoue, en Espagne. Plongez dans une riche histoire, explorez des festivals animés, dégustez une cuisine exquise et profitez de notre expertise pour planifier votre voyage. Découvrez la Mosquée-Cathédrale, les patios fleuris, les délices culinaires et bien plus encore. Préparez-vous à vivre une expérience inoubliable dans cette ville chargée de charme et d’histoire andalouse.